RMC Sport

Clasico: la presse espagnole pointe les ratés du Barça et le cœur du Real

Le Real Madrid a remporté ce dimanche un Clasico globalement dominé par le Barça (2-0). Outre le changement de leader en Liga, les médias espagnols ont insisté sur l’état d’esprit des Madrilènes et les occasions ratées des Catalans.

Le spectateurs présents ce dimanche dans les tribunes du stade Santiago Bernabéu ont peut-être assisté à un tournant de la Liga. A douze journées de la fin de saison, le Real Madrid a repris la tête du classement après son succès face à FC Barcelone (2-0).

Au lendemain de cette victoire capitale, la presse espagnole se réjouit de voir un suspense toujours aussi intense en tête du championnat mais rappelle que ce Clasico s’est joué à peu de choses.

Vendanges pour le Barça

Leader avant ce déplacement à Madrid, le Barça ne devait pas perdre pour rester devant. Mais les joueurs de Quique Setién ont laissé passer leur chance. La presse catalane insiste sur les ratés de son équipe, largement dominatrice. 

Mundo Deportivo et Sport titrent ainsi leur édition du jour par "Le Barça se rate" et "Le Clasico raté" et y associent des photos de Martin Braithwaite et Antoine Griezmann.

Très décevant lors de cette rencontre et incapable de tromper Thibaut Courtois, Lionel Messi semble pourtant échapper aux foudres des médias catalans. Seul le journal local L’Esportiu utilise une photo du sextuple Ballon d’or regardant Sergio Ramos avec dépit et complète sa Une par un titre en Français "En blanc".

Madrid martyrisé mais Madrid libéré

Du côté des autres grands quotidiens ibériques, on préfère mettre en avant l’envie de l’équipe entraînée par Zinedine Zidane. Si le Barça a dominé, le Real et bien leader de la Liga. On y salue la belle deuxième période du club merengue et insiste sur la joie du Bernabéu et des joueurs lors de ce Clasico.

"Le Bernabéu est devenu fou" titre Marca en illustrant le tout avec une photo d’un Sergio Ramos en transe au moment de célébrer le premier but de Vinicius Jr.

Le journal AS utilise le même cliché pour sa première page et souligne l’état d’esprit des Madrilènes avec son titre: "Avec le cœur".

Histoire d’enfoncer un peu plus le clou, plusieurs médias rappellent ensuite que malgré douze journées d’ici la fin de saison, le calendrier du Real semble plus abordable que celui du Barça.

Jean-Guy Lebreton