RMC Sport

L'Atlético renverse Getafe... après la sortie de Griezmann

L'Atlético de Madrid a difficilement gagné ce mardi soir sur le terrain de Getafe (2-1), qui ne comptait aucun point avant cette 6e journée de Liga. Titularisé en attaque au côté de Luis Suarez, Antoine Griezmann n'a pas montré grand-chose, avant d'assister depuis le banc de touche à la remontée des siens.

L'Atlético a été bousculé, il a longtemps peiné, mais l'Atlético a gagné. Après deux matchs nuls décevants la semaine passée contre Porto en Ligue des champions (0-0) et Bilbao en Liga (0-0), le club madrilène a renoué avec la victoire ce mardi soir en championnat sur le terrain de son voisin Getafe (2-1).

Un succès obtenu au forceps, en toute fin de rencontre, face à un adversaire qui restait sur cinq défaites en cinq matchs, et qui a terminé la partie à dix. Et un succès auquel Antoine Griezmann n'a pas forcément contribué.

Un doublé de Suarez... après la sortie de Griezmann

L'attaquant français a pourtant été titularisé par Diego Simeone, au côté de Luis Suarez, et il a même joué 67 minutes au Coliseum Alfonso-Pérez - plus que lors de ses trois premières apparitions depuis son retour chez les "matelassiers". Mais à part sur une demi-volée non cadrée à l'heure de jeu (57e), il a encore eu bien du mal à s'illustrer.

D'ailleurs, c'est après sa sortie que le match a basculé. Ou, pour être exact, après le rouge de Carlos Alena. Alors que Getafe avait ouvert le score grâce à une tête de Mitrovic juste avant la pause (1-0, 45e), le club de la banlieue sud de Madrid s'est retrouvé en infériorité numérique à la 74e, lorsque son milieu de terrain a été expulsé pour une vilaine semelle sur le mollet de Cunha. Et aussitôt, Suarez a sévi.

Quelques minutes après avoir envoyé une tête sur la barre transversale de Soria (68e), l'attaquant uruguayen a d'abord égalisé du gauche sur une ouverture de Mario Hermoso (1-1, 78e). Un premier but, avant le deuxième, en renard et à la 90e, d'une tête au second poteau sur un centre très mal négocié par la défense de Getafe (2-1).

Comme Griezmann, l'ancien joueur de Liverpool et du Barça avait jusque-là traversé la rencontre comme un fantôme. Mais lui s'est réveillé et, surtout, s'est montré décisif. Ce qui fait une nette différence.

C.C.