RMC Sport

Affaire Diakhaby-Cala: l'existence d'un enregistrement audio confirmée

Javier Tebas, président de la Ligue espagnole de football, confirme jeudi l'existence d'un enregistrement audio, dans l'affaire des soupçons de propos racistes tenus par Juan Cala contre Mouctar Diakhaby. Le dirigeant indique en outre qu'une expertise en lecture labiale serait menée.

Il y a bien un enregistrement audio, mais il ne sera peut-être pas suffisant pour faire toute la lumière. Quatre jours après le match Cadix-Valence (2-1) qui a été interrompu par des accusations de racisme portées par le défenseur français Mouctar Diakhaby à l'encontre de l'arrière central espagnol Juan Cala, le président de la Ligue espagnole de football a fait un point sur le déroulement de l'enquête. "Je pense que les résultats seront concluants", a notamment déclaré Javier Tebas, jeudi, selon des propos rapportés par la presse espagnole.

"Nous disposons d'un audio qui se situe une minute et demi après l'incident, explique le dirigeant. Celui qu'on entend a un accent sud-américain, qui n'est par conséquent pas celui Cala. Nous avons ordonné le nettoyage des enregistrements pour voir ce qui peut être entendu. Nous avons aussi ordonné une expertise en lecture labiale. Cala dit quelque chose, donc nous allons regarder".

Des conclusions d'ici mi-mai

Javier Tebas a précisé que le juge instructeur de la commission de discipline se retrouverait avec deux rapports distincts, l'un concernant l'enregistrement audio, l'autre concernant la lecture labiale. Les conclusions devraient être rendues dans moins d'un mois.

Lors d'une conférence de presse, mardi, Juan Cala a donné sa version des faits et nié tout propos discriminatoire à l'égard du joueur valencian. "On m'a jugé avant la fin du match, sans m'écouter", s'est-il indigné, estimant qu'il n'y avait "pas de racisme dans le football espagnol".

"C'est intolérable, je ne peux pas laisser passer ça", a réagi de son côté Mouctar Diakhaby, qui maintient ses accusations. Son club a publié un communiqué pour le soutenir et critiquer vertement Juan Cala.

JA