RMC Sport

Liga: l'Atlético accroché par le Barça, un résultat qui offre une occasion en or au Real

L'Atlético n'est pas parvenu à dominer son dauphin, le FC Barcelone, à l'occasion de la 35e journée de Liga (0-0), ce samedi. Une victoire du Real Madrid dimanche placerait les hommes de Zinedine Zidane en tête du classement.

C'est un résultat qui fait les affaires du Real Madrid. Dans le choc de la 35e journée de Liga, le Barça et l'Atlético ne sont pas parvenus à se départager (0-0), ce samedi. Une victoire dimanche face au FC Séville (21h) permettrait aux joueurs de Zinedine Zidane, à la différence de buts particulière, de prendre les commandes du classement. Elles sont pour l'instant détenues par les Colchoneros avec deux points d'avance sur Barcelone, trois sur le Real et sept sur Séville. La preuve, encore une fois, que la lutte pour le titre sera intense jusqu'au bout en Espagne.

Pas de but mais des occasions

Si ce duel a accouché d'un 0-0, il aurait pu se terminer sur un 2-2 ou un 3-3. Mais les gardiens ont brillé et les deux formations ont manqué à la fois de réussite et d'adresse dans le dernier geste. C'est d'abord l'Atlético qui s'est procuré les meilleures occasions avec une tentative de Marcos Llorente repoussée par Marc-André Ter Stegen (33e), également décisif devant un Yannick Ferreira Carrasco très actif (37e).

Embêté dans la relance et à la construction, parfois en manque d'idées devant le pressing des Colchoneros, le Barça n'a pas été flamboyant à domicile, mais a eu quelques munitions, à l'image d'Ousmane Dembélé. Lancé dans le dernier quart d'heure pour épauler Lionel Messi et Antoine Griezmann, l'ailier français a manqué le cadre de la tête (85e).

Messi pas récompensé

Il a bien failli débloquer la situation à lui tout seul. Comme il sait si bien le faire. Comme il en l’habitude depuis quinze ans. Une poignée de minutes avant la pause, Messi est parti de la ligne médiane, côté droit, pour se lancer dans un slalom assez fou. Un, deux, trois, quatre, cinq joueurs ont été éliminés par l’Argentin, toujours capable de ce genre de numéro du haut de ses 33 ans. Revenu dans l’axe après une série de feintes et de petites accélérations, il a pris sa chance du pied gauche et il a fallu un réflexe de Jan Oblak pour détourner le ballon du bout des doigts (41e). Le portier slovène s’est ensuite montré vigilant sur un coup franc enroulé de l’Argentin (66e).

Lemar sorti sur blessure

Alors que Didier Deschamps doit annoncer dans dix jours sa liste des joueurs retenus pour l'Euro (11 juin-11 juillet), Thomas Lemar est sorti dès la 14e au Camp Nou, visiblement blessé. Après un choc avec Pedri, l’ancien Caennais est resté longtemps assis au sol, se tenant l'arrière du genou gauche. Il a quitté le terrain en boitant légèrement, avec l'aide des soigneurs.

Revenu en sélection en mars après plus d'un an d'absence, Lemar avait été titularisé lors des deux derniers matchs des Bleus, au Kazakhstan (2-0) et en Bosnie-Herzégovine (1-0), dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Côté blaugrana, c'est Sergio Busquets qui a dû céder sa place en première période, touché à la tête. Il a directement été transporté à l'hôpital.

https://twitter.com/rodolpheryo Rodolphe Ryo Journaliste RMC Sport