RMC Sport

Liga: un tout petit Barça concède un triste match nul contre le promu Cadix

Le FC Barcelone s'est contenté d'un nul au Camp Nou 1-1 contre le promu Cadix dimanche pour la 24e journée de Liga, et manque l'occasion de revenir à trois points du Real Madrid au classement.

Le Barça n’a pas rangé tous ses doutes au placard. Le club catalan a concédé (1-1) un terrible match nul à domicile face au promu Cadix. Une contre-performance de plus qui fait tâche, quelques jours après une déculottée (1-4) infligée en Ligue des champions par le Paris Saint-Germain, déjà au Camp Nou. Dans un match sans rythme ni véritable adversité puisque le promu était décidé à placer le bus devant la surface, le Barça a manqué d’idée et d’intensité dans tout ce qu’il a entrepris pour déséquilibrer le bloc adverse. Le Barça n’a certes pas laissé le ballon à Cadix avec 80% de possession en première période, mais Ledesma n’a pas eu besoin de multiplier les parades en première période, ne s’inclinant que sur un penalty obtenu par Pedri et transformé par Messi (32e).

Une semaine à oublier

Le match ne s’est ouvert qu’après la sortie de Negredo au profit de Lozano, Cadix se risquant à investir davantage le camp adverse, mais ce fut de courte durée. Le promu s’est vite replié sur ses trente derniers mètres à la perte de balle, sans la moindre volonté de contrecarrer les remontées de balle adverse. Si le Barça, on l’a vu cette semaine, n’est pas l’équipe la plus étouffante qui soit, que dire de Cadix... Le problème avec le Barça, dont l’édifice reste fragile, c’est que tout peut arriver. Les Catalans se sont fait peur une première fois quand Sobrino a manqué le cadre d’un rien, et quelques hésitations de la défense n’ont pas toujours rassuré sur sa capacité à écarter le danger. C’est finalement le Français Clément Lenglet qui s’est rendu coupable d’une erreur, sanctionnée d’un nouveau penalty (87e).

Le Barça avait un petit espoir de revenir dans la course au titre, mais ce match nul condamne sans doute l’équipe de Ronald Koeman. Lents et trop prévisibles, les Catalans n’ont pas toujours tout fait pour marquer un second but dan sce match, mais l’égalisation est intervenue alors que Lionel Messi se montrait un peu plus percutant, que Riqui Puig réalisait une bonne entrée en jeu. En seconde période, les rares éclaircies sont venues des quelques raids enthousiasmants du Français Ousmane Dembélé (63e, 66e), auquel il n’aura manqué que de la justesse technique dans l’exécution du dernier geste. Reste que la prestation d'ensemble du Barça est médiocre. Et ce n’est pas ce match qui va lui permettre d’oublier ses déboires européens.

https://twitter.com/qmigliarini Quentin Migliarini Journaliste RMC Sport