RMC Sport

Real: la grosse colère de Zidane sur les conditions de jeu à Osasuna

Zinedine Zidane n'a pas caché sa colère ce samedi, après le match nul du Real Madrid sur la pelouse partiellement enneigée d'Osasuna (0-0). Le technicien français regrette amèrement les conditions de jeu.

"Ça n'a pas été un match de football": si souvent calme, Zinedine Zidane s'est montré très en colère face aux conditions dans lesquelles s'est disputée la rencontre de Liga entre son Real Madrid et Osasuna (0-0) ce samedi. Le technicien français s'en prend aux conditions de jeu, tandis qu'une tempête de neige a paralysé une partie de l'Espagne. 

"On a fait ce qu'on a pu sur ce terrain, mais ça n'a pas été un match de football. Les conditions étaient très compliquées", a tonné le Français après le nul concédé par le champion d'Espagne en titre à Pampelune, sur un terrain en partie couvert de neige.

"Ça n'a pas été un match de foot"

"Je vous donne simplement notre sensation après ce match, après tout ce qu'il s'est passé ces derniers jours. On ne sait pas quand est-ce que l'on va pouvoir rentrer, demain, après-demain... Ça n'a pas été un match de foot aujourd'hui (samedi), mais on va tenir bon, oublier cela, et penser au prochain match mercredi", a fulminé "Zizou".

"On a joué le match parce qu'on nous a dit de le jouer. Mais à l'arrivée, avec ces conditions, on a vu ce que l'on a vu. Ce n'est pas une excuse. Ce que tout le monde voulait, c'était juste voir un match de football. Et aujourd'hui (samedi), les conditions n'étaient pas réunies pour voir un match de football", a appuyé "ZZ".

Des difficultés pour décoller de Madrid la veille

Les deux équipes ont du disputer la rencontre sur un terrain en partie maculé de blanc au stade El-Sadar, alors que la péninsule ibérique est actuellement balayée par une tempête de neige historique, qui paralyse une partie de l'Espagne depuis vendredi.

Le Real Madrid a déjà vécu un périple pour rallier Pampelune (nord de l'Espagne) vendredi: les joueurs et l'encadrement ont été bloqués près de cinq heures dans leur avion, avant de finalement pouvoir atterrir. L'aéroport de Madrid-Barajas et les gares ferroviaires madrilènes sont restées fermées samedi à cause de la tempête de neige, et le match Atlético Madrid - Athletic Bilbao a dû être reporté, après que la formation basque a vécu un périple similaire aux "Merengues" pour rallier la capitale espagnole.

Aurait-il fallu reporter le match du Real contre Osasuna? "Clairement, oui", a froidement tranché un Zidane courroucé. En attendant, ce sont deux points perdus et un Barça qui revient à trois longueurs de la deuxième place du Real Madrid. 

La rédaction avec AFP