RMC Sport

Real Madrid: Mourinho répond aux rumeurs de retour

Le nom de José Mourinho ressurgit ce vendredi en Espagne pour un éventuel remplacement de Zinédine Zidane au poste d'entraîneur du Real Madrid. Le Portugais, habitué des médias, a tenu à réagir aux rumeurs pour Cuatro.

La rumeur enfle en Espagne ce vendredi. Après la débâcle du Real Madrid ce mercredi face au Paris Saint-Germain (3-0), en Ligue des champions, plusieurs noms circulent déjà pour remplacer Zinedine Zidane sur le banc de touche. Dont celui de José Mourinho, l'ancien de la "Casa Blanca".

"Je n'aime pas ces rumeurs"

"Si vous regardez de manière pragmatique, et vous vous concentrez sur le classement, il est là. Maintenant, il joue dimanche (21h) face à Séville et s'il gagne, il prend de l'avance. Barcelone est derrière, l'Atlético a un point d'avance...", a rappelé José Mourinho, interrogé ce vendredi par Cuatro, en Espagne, pour répondre aux rumeurs.

"Il existe deux types de rumeurs, rappelle Mourinho. "Premièrement, pour parler de Zidane. (...) Mais il a vécu toute sa vie dans le football et sait ce que c'est. L'autre type de rumeur est de donner mon nom et je n'aime pas ça", a assuré l'entraîneur portugais, sans club depuis son limogeage de Manchester United en décembre 2018.

"Je suis dans mes cours d'allemand"

Actuellement consultant, habitué des médias, José Mourinho sait faire parler de lui. "Je ne voudrais pas revenir car il y a un entraîneur et je ne peux pas diriger une équipe qui en a un. Vous devez parler respectueusement du club, mais aussi de l'entraîneur en place", rejette en bloc Mourinho pour un éventuel retour au Real Madrid, qu'il a entraîné entre 2010 et 2013.

"Je n'ai pas de poste. Je ne vends pas de fumée. J'aimerais que les choses se passent bien et que tout soit réparé", répète celui qui est actuellement consultant en Angleterre pour SkySports. "Je le fais une fois par mois, je m'amuse. Maintenant, je suis dans mes cours d'allemand au cas où j'entraînerais un jour là-bas. Ce serait ma sixième langue", a glisse malicieusement le Portugais, lâchant peut-être un indice pour sa future destination. Ou pour bluffer face aux rumeurs.

GL