RMC Sport

Real: pourquoi le nom de Mourinho revient avec insistance à Madrid

José Mourinho aurait conservé un bon contact avec Florentino Pérez, le président du Real.

José Mourinho aurait conservé un bon contact avec Florentino Pérez, le président du Real. - AFP

Six ans après avoir laissé une impression mitigée à Madrid, José Mourinho a récemment été annoncé comme successeur de Santiago Solari, giflé par l'Ajax en 8e de finale de Ligue des champions. Mais malgré une bonne relation avec Florentino Pérez, cette hypothèse semble lointaine selon la presse espagnole.

Son ombre plane sur le Real. Celle d’un fin connaisseur de la Maison Blanche, entraîneur entre 2010 et 2013 à Madrid. Actuellement libre de tout engagement depuis son licenciement de Manchester United. Le "Special One": José Mourinho. "Je suis certain qu’il sera là la saison prochaine", a prophétisé l’ancien président madrilène, Ramon Calderon, vendredi dernier.

"L’unique entraîneur que [Pérez] respecte"

Et, au lendemain de l’élimination du triple vainqueur en titre de la Ligue des champions par un excellent Ajax Amsterdam (4-1 mardi à Bernabeu), la rumeur pourrait gonfler. "Florentino Pérez a déjà essayé de le faire revenir il y a quelques mois, avait insisté Calderon. C’est l’unique entraîneur qu’il respecte. Il impose son autorité aux joueurs, il impose son autorité à la presse. Il lui a déjà fait confiance."

Si Mourinho vient, Ramos s’en va?

Mais s’il a laissé un bon souvenir à son président, le technicien n'avait pas convaincu tout le monde à Madrid. Et son éventuel venue pourrait provoquer du changement dans l'effectif. "S’il y a un retour de José Mourinho, comme cela circule depuis quelques heures à Madrid, on peut imaginer que Sergio Ramos, qui avait des problèmes relationnels très prononcés avec lui, pourrait partir aussi", affirme ainsi Fred Hermel, notre correspondant à Madrid, après l’élimination du Real en huitième mardi.

"Flatteur" selon Mourinho

Récemment interrogé sur le dossier, le principal intéressé a préféré s’amuser de la presse. "Ah, les journaux, a-t-il ironisé. Sincèrement, si j’écoute ce qu’a dit Monsieur Tebas (ndlr: le président de la Ligue espagnole espère voir Mourinho de retour en Liga), c’est flatteur de sa part de me citer."

Pour opter ensuite pour le mystère. "Quant à Monsieur Calderon […], il en sait plus que moi je pense, parce que moi je ne suis au courant de rien…", a ainsi lâché le "Special One". Libre depuis le mois de décembre, le coach portugais s’occupe désormais comme consultant pour beIN Sports en Angleterre. Mais il a déjà clamé son envie de reprendre un banc au mois de juin prochain.

Solari évacue le dossier

Pour l’instant, celui du Real est occupé par Santiago Solari. Lequel avait préféré blaguer pour évoquer la rumeur Mourinho. "Ce club a toujours eu plus de prétendants que Julia Roberts. Je pense que c’est tout à fait normal." Le quotidien madrilène Marca a ainsi listé les candidats ce mercredi.

La presse espagnole évacue la piste Mourinho

Mourinho est absent de cette présélection. Malgré une bonne relation avec le Portugais, le club chercherait plutôt un autre profil d’entraîneur. Le journal espagnol cite ainsi trois coachs, actuellement en poste. Jürgen Klopp à Liverpool, Mauricio Pochettino à Tottenham et Massimiliano Allegri à la Juventus. Puis une ultime piste, plus improbable selon le quotidien: Zinedine Zidane. Comme quoi, un ancien pourrait bien revenir dans le vestiaire madrilène.

Florian Perrier