RMC Sport

Tout le monde est content !

-

- - -

Deux penalties de Messi et Cristiano Ronaldo ont scellé un clasico bien décevant (1-1). Un résultat qui satisfait pourtant les deux ennemis intimes. Le Barça peut déjà fêter son 21e titre de champion et le Real est revenu au score à dix contre onze après l’expulsion d’Albiol. Prochain acte : ce mercredi en finale de la Coupe du roi.

En obtenant le nul (1-1) au Santiago-Bernabeu à l’issue d’un clasico décevant, le Barça a sans aucun doute fait un pas décisif dans la défense de son titre de champion d’Espagne. Avec huit points d’avance sur son grand rival madrilène, le club catalan peut d’ores et déjà préparer la fête célébrant le 21e titre de champion d’Espagne de son histoire. « Nous ne sommes pas encore champion, tempère Pep Guardiola. Mais nous avons fait un bon match, surtout ici au Bernabeu, il se passe toujours beaucoup de choses face à un adversaire très fort et très puissant. Nous aurions pu perdre, mais nous aurions aussi pu gagner. »

Ce premier clasico, d’une série de quatre en dix-huit jours, ne restera pas dans les annales. Il aura permis néanmoins à José Mourinho de peaufiner ses plans pour les vrais objectifs de son Real Madrid : d’abord la Coupe du Roi, ce mercredi à Valence ; puis l’explosive demi-finale de Ligue des champions (27 avril-3 mai). L’expérience Pepe dans l’entrejeu a par exemple été& concluante. Le Portugais ayant été le meilleur madrilène. Karim Benzema quant à lui a traversé le match dansune discrétion absolue. Attend-il lui aussi les prochains Barça-Real à enjeu ?

A l’issue d’une rencontre étrange et jouée sur un faux rythme, Iker Casillas résumait en tout cas l’état d’esprit des Merengue. « Nous savions que ce premier match serait le moins important de tous. Notre objectif était de gagner pour revenir mais le nul n’a pas été facile à aller chercher à dix contre onze. Nous avons lutté jusqu’au bout. Il y a des choses positives à en retirer. » A commencer par l’esprit de combat de ses équipiers qui n’ont jamais lâché prise après l’expulsion de Raul Albiol et le pénalty de Messi (51e) qui a permis aux Blaugrana d’ouvrir le score.

Benzema très discret

Cette rencontre aura en tout cas permis aux deux superstars de ce clasico d’entrer un peu plus dans l’histoire. Lionel Messi a inscrit son 49e but en 47 matches cette saison. Mais ce n’était que son premier but face à une équipe dirigée par José Mourinho. C’était également le premier but de Cristiano Ronaldo en sept matches face au Barça. Avec 42 buts toutes compétitions confondues, le Portugais a surtout égalé son record de but en une saison. Il est seulement le quatrième Madrilène à dépasser la barre des 40 buts après Hugo Sanchez, Alfredo Di Stefano et le légendaire Ferenc Puskas qui détient le record avec 49 buts lors de la saison 1959-60.

Seule ombre au tableau catalan, la rechute de Carles Puyol. Pep Guardiola avait pris le risque de relancer son capitaine emblématique après trois mois d’indisponibilité consécutifs à une tendinite. Le capitaine des champions du monde devrait manquer la finale de la Coupe du Roi. Tout comme Raul Albiol, automatiquement suspendu après son carton rouge.