RMC Sport

Violences policières: le coup de gueule de Griezmann, qui interpelle Darmanin

Dans la foulée de Jules Koundé ou Alexandre Lacazette, Antoine Griezmann a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux ce jeudi contre les violences policières. Après le passage à tabac d'un producteur à Paris, l'attaquant du Barça interpelle Gérald Darmanin.

"J'ai mal à ma France", lâche Antoine Griezmann ce jeudi sur Twitter. L'attaquant du Barça est très remonté par les violences policières dont a fait l'objet un producteur à Paris samedi, à l'entrée de son studio.

Dans la foulée d'un Jules Koundé qui a lui aussi crié sa colère, le buteur français a retweeté les images de la scène. Dans son message - très court - il interpelle aussi Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur. 

En pleine polémique sur la diffusion d'image de forces de l'ordre

Les images postées par Loopsider montrent un homme en train de subir une volée de coups alors qu'il se trouve à l'entrée de son studio dans le XVIIe arrondissement. Une affaire en pleine polémique sur le projet de loi de "sécurité globale" visant à encadrer la diffusion des images des forces de l'ordre en opération. Gérald Darmanin a demandé au préfet de police de suspendre à titre conservatoire les policiers concernés.

"Contre cette frange de policiers qui outrepasse grandement ses droits en tabassant, en tuant même parfois, nos caméras sont nos meilleures armes!", a commenté Jules Koundé, défenseur français de Séville, un peu plus tôt dans la journée, quand Alexandre Lacazette a exprimé sa colère par des emojis. "Sans les vidéos, il se serait passé quoi pour Michel? On aurait préféré croire la version des policiers sous serment? #commedhab", a également tweeté Benjamin Mendy.

A.Bo