RMC Sport

Amiens-PSG: double buteur mais pas encore pro, Kouassi continue de se faire un nom

Pas au mieux sur le plan défensif mais buteur à deux reprises, Tanguy Kouassi a confirmé son potentiel lors du nul concédé par le PSG à Amiens (4-4) ce samedi, à l'occasion de la 25e journée de Ligue 1. Le jeune défenseur, qui n'est toujours pas passé professionnel, a eu droit aux compliments de Thomas Tuchel.

Son maillot arbore toujours le numéro 33 sans aucun flocage au-dessus. A 17 ans et 253 jours, Tanguy Kouassi est pourtant en train de se faire un nom. Auteur d’un doublé, le défenseur central a été l’une des rares satisfactions du PSG ce samedi lors de ce match nul totalement fou concédé à Amiens (4-4), à trois jours du huitième de finale aller de Ligue des champions sur la pelouse du Borussia Dortmund (sur RMC Sport).

Aligné en charnière centrale aux côtés de Thiago Silva, après avoir plutôt évolué au milieu de terrain lors de ses premières apparitions, il n’a pas livré le meilleur match de sa jeune carrière sur le plan défensif. Loin de là. A la 29e minute de jeu, Serhou Guirassy l’a facilement éliminé sur une feinte de corps qui a profité à Gaël Kakuta, auteur du deuxième but amiénois à la Licorne. A la 92e, alors que Paris semblait se diriger vers une victoire renversante, Guirassy l’a pris de vitesse avant d’ajuster Keylor Navas pour arracher le nul.

Ce match a montré que Kouassi pouvait encore gagner en concentration sur l'ensemble d'une rencontre. Il faudra qu’il s’améliore sur ce point et qu’il gomme ses carences dans la gestion de la profondeur pour passer un cap supplémentaire. A priori rien d’insurmontable pour celui qui a élevé son niveau en seconde période en Picardie, avant de gâcher son bilan par un manque de vigilance sur le dernier but.

Comme souvent, Kouassi s’est montré appliqué dans ses relances, en s’efforçant de jouer simple et vers l’avant. C’est surtout lui qui a remis le PSG dans le droit chemin. Après la réduction de l’écart signée Ander Herrera (45e), Kouassi a semé le doute dans les esprits amiénois en reprenant un corner de Julian Draxler (60e).

Deuxième plus jeune Parisien à signer un doublé en championnat

Cinq minutes plus tard, un excellent timing et une bonne détente du haut de son 1,87m lui ont permis d’égaliser de la tête en devançant la sortie de Régis Gurtner sur un corner frappé de l’autre côté par Angel Di Maria (65e). Comme le relève Opta, il est devenu le deuxième plus jeune joueur parisien à signer un doublé en championnat, derrière Lionel Justier, qui avait marqué à deux reprises en mars 1976 contre Nîmes à 17 ans et 212 jours.

Après avoir inscrit à Reims (3-0), en demi-finales de la Coupe de la Ligue, le 4.000e but de l’histoire du PSG en match officiel, Kouassi en est désormais à trois buts marqués pour son club formateur, preuve de son efficacité dans la surface adverse. Un atout de plus qui n’a sans doute pas échappé aux cadors européens. Suivi notamment par le RB Leipzig, l’international français U18 n’a toujours pas signé son premier contrat professionnel.

Tuchel: "Il a fait un super match, très impressionnant"

Après la victoire à Reims, lorsqu’un journaliste lui avait demandé s’il se voyait rester longtemps au PSG, sa réponse avait semblé plutôt claire: "Oui bien sûr. Si je peux jouer ça ne me dérange vraiment pas." Une déclaration traduisant une vraie volonté de s’imposer? Leonardo, lui, aimerait évidemment que ce dossier, comme celui d’Adil Aouchiche, se règle rapidement. "On a tout fait pour ces joueurs-là. La décision est dans leurs mains", a insisté le directeur sportif parisien fin janvier.

Un départ de Kouassi en fin de saison serait un vrai coup dur pour Paris et pour Thomas Tuchel, qui ne cesse de louer ses qualités. Il s'est encore montré très élogieux à Amiens: "Il a fait un super match, très impressionnant. Il a la personnalité, la qualité, il a montré ça dans un match très, très difficile. Lui et Mitchel Bakker ont été très bien, dans un match compliqué."

RR