RMC Sport

Angers-OM: "Les supporters se permettent pas mal de choses", déplore Capelle

L'après-match entre Angers et l'OM (0-0), mercredi soir à Raymond-Kopa, a été marqué par des affrontements entre supporters des deux clubs. De nouveaux incidents intolérables pour le milieu angevin Pierrick Capelle.

A chaque journée ou presque, ses incidents. Après Nice-OM ou Lens-Lille, c'est le match de Ligue 1 Angers-OM (0-0) qui a été marqué mercredi soir par des débordements en tribunes. Au coup de sifflet final, des supporters de l'OM sont sortis de leur parcage pour pénétrer sur la pelouse de Raymond-Kopa et venir en découdre avec leurs homologues angevins, après de multiples jets de projectiles. Des images déplorables, et intolérables selon le milieu angevin Pierrick Capelle.

"On a vu ça sur les réseaux sociaux, a indiqué le joueur du SCO à sa sortie du vestiaire, selon des propos relayés par L'Equipe. On a l'impression que c'est un peu dans l'air du temps. Les supporters se permettent de faire pas mal de choses... Des débordements comme ça, ce n'est pas tolérable. C'est dommageable parce qu'on n'est pas là pour ça."

"Ils doivent rester à leur place"

S'il renvoie aux autorités compétentes pour sanctionner les débordements, Capelle espère surtout que les supporters vont se responsabiliser. "On est heureux de retrouver tous les supporters, que ce soit les nôtres ou ceux des clubs adverses, parce que c'est le foot, poursuit-il. Mais il faut qu'ils arrivent à comprendre aussi qu'ils doivent rester à leur place. Qu'ils fassent la fête et qu'ils mettent de l'ambiance dans les stades, c'est normal, mais il faut qu'ils comprennent qu'ils n'ont pas le droit de déborder."

La direction du SCO, elle aussi, a réagi sur les incidents du soir. "Il n'y a plus de limites sur le rectangle vert, a regretté le club angevin. Le problème est collectif et c’est à la Ligue de s’en charger, à la Ligue en collaboration avec les clubs. Tant qu’on laissera les clubs entre eux, on verra que chaque club essaie de se sauver, et que ça se repassera ailleurs." Et de réagir aux propos du directeur communication de l'OM: "Nous ne répondrons pas à l’observation des Marseillais car on voit que si la Ligue ne prend pas ses responsabilités, les clubs se montent les uns contre les autres."

C.C. avec A.T.