RMC Sport

Angers-OM: bagarres entre supporters à la fin du match

Après une rencontre assez terne sportivement entre Angers et l'OM (0-0), la situation s'est envenimée en tribune au coup de sifflet final. Certains supporters marseillais sont descendus du parcage visiteurs pour en venir aux mains avec d'autres supporters.

Les échauffourées se poursuivent en tribunes. Après les incidents lors du derby Lens-Lille le week-end dernier, un nouvel accrochage s'est produit au stade Raymond-Kopa après le coup de sifflet final entre Angers et Marseille. Les supporters marseillais ont lancé des pétards en direction de leurs homologues angevins, avant que certains d'entre eux ne descendent du parcage visiteurs pour en venir aux mains avec d'autres supporters angevins. Ces derniers auraient aussi lancé des pétards pendant le match envers les supporters phocéens.

>> Revivez Angers-OM (0-0)

Du matériel cassé et une observation réalisée avant le match

Malgré un appel au calme du speaker, qui demande de "rester tranquille", tout dégénère alors et les supporters ont commencé à se battre, laissant les agents de sécurité complètement dépassés. Alors que les autres supporters encore présents au stade ont sifflé ces incidents, du matériel du stade a été cassé. Selon nos informations, le club marseillais avait déposé une observation avant le coup d'envoi car il estimait qu'il était "trop facile pour les supporters de descendre sur la pelouse." Ces incidents sont intervenus en même temps que les tensions en fin de match entre Metz et le PSG, où certains supporters messins ont également pénétré sur la pelouse après le coup de sifflet final.


Ces nouveaux débordements interviennent deux jours après les sanctions prononcées par la LFP à la suite des incidents lors du derby du Nord. Il s'agit d'un nouvel épisode des incidents recensés depuis le début de la saison après les jets de bouteilles lors de Montpellier-Marseille, les bagarres et l'envahissement de terrain lors de Nice-Marseille et le caillassage du car des supporters bordelais avant le match à Montpellier.

AS