RMC Sport

ASSE-OL: Bosz agacé par les occasions manquées par les Lyonnais

Peter Bosz a exprimé sa frustration après le match nul de Lyon sur la pelouse de Saint-Etienne, ce dimanche, en clôture de la 9e journée de Ligue 1 (1-1). L’entraîneur de l’OL estime que son équipe, qui a concédé l’égalisation dans le temps additionnel, a mal négocié ses nombreuses occasions à Geoffroy-Guichard.

Les filets ont tremblé six fois dans ce derby. Mais seuls deux buts ont été validés par les arbitres lors du choc entre Saint-Etienne et Lyon, ce dimanche, en clôture de la 9e journée de Ligue 1 (1-1). Les Lyonnais ont eu trois buts refusés pour hors-jeu, les Verts un. Au final, le score ne reflète pas le séduisant spectacle proposé sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Au terme de ce festival offensif, les Verts ont réussi à arracher l’égalisation sur un penalty de Wahbi Khazri. De quoi faire enrager Peter Bosz.

"On a perdu deux points, a regretté le coach de l’OL après la rencontre sur Amazon Prime Vidéo. On a marqué une fois, mais on a eu neuf grandes occasions. Ce n’était pas bien (de les rater). Non, je ne suis pas content. J’ai été content de quelques moments dans le match. On s’est créé des occasions, mais il faut marquer. Un but en première mi-temps, ça ne suffit pas. Avec les qualités qu’on a, on peut mieux faire. De temps en temps, c’était très bien. Il faut marquer, surtout dans un match comme ça."

"On fait trop de nuls"

Une frustration à nouveau exprimée en conférence de presse, quelques instants plus tard. "Pour moi, ce n'était pas logique. En première mi-temps, Saint-Etienne a deux, trois grosses occasions, nous on en a neuf, a rappelé l’entraîneur néerlandais. 1-0 à la mi-temps, ça ne suffit pas. On a raté trop d'occasions, ils y croyaient. Si on avait marqué le deuxième, je pense que c'était fini. (…) Avec les occasions ratées en première période et le rouge en deuxième, ce n'était pas nécessaire de faire match nul. (…) De temps en temps, on a très bien joué, mais il faut finir, c'est le plus important. Ça fait deux ou trois fois qu'on peut gagner et on fait match nul, on fait trop de nuls."

Même sentiment chez Maxence Caqueret, alors que son équipe a tenté 15 frappes (dont 5 cadrées) face aux rivaux stéphanois (qui ont frappé 18 fois). "Je suis très frustré, a réagi le milieu de terrain de l’OL face aux médias. On aurait dû concrétiser nos occasions, marquer le 2e et le 3e but parce qu'on a eu les occasions pour le faire. Malheureusement, on ne l'a pas fait, c'est ce qui nous a manqué pour gagner le match".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport