RMC Sport

ASSE: Puel envisage aussi de retenir ses internationaux en cas de quarantaine à leur retour

Comme Rudi Garcia à l'OL, Claude Puel a fait savoir ce jeudi que l’AS Saint-Etienne n’envisageait pas de laisser partir ses joueurs internationaux en sélection s’ils devaient respecter une période d’isolement à leur retour en France, en raison de la situation sanitaire. Le coach des Verts attend que la LFP se positionne clairement sur ce sujet épineux, qui concernent de nombreux clubs de Ligue 1.

Saint-Etienne et Lyon main dans la main. Les deux rivaux historiques adoptent aujourd’hui une position commune concernant la mise à disposition des internationaux. Plusieurs de leurs joueurs doivent rejoindre leur sélection dans les prochaines semaines. Avec le risque de devoir respecter une période d’isolement à leur retour en France, en raison de la pandémie de Covid-19. Une situation intenable pour Claude Puel. A deux jours de se déplacer à Angers, lors de la 29e journée de Ligue 1 (13h), le coach de l’ASSE a évoqué cet épineux problème.

"J’espère simplement qu’il y aura des possibilités à ce que nos internationaux puissent disputer leurs matchs avec leurs pays en dehors de l’Europe, a-t-il expliqué ce jeudi en conférence de presse. Pour le moment, ça ne semble pas être le cas, puisqu’une mise à disposition d’un international engendrerait des absences pour le championnat. C’est quelque chose, dans notre situation, qu’il est difficile de concevoir. On espère qu’il y aura une évolution à travers les mesures, pour que nos internationaux puissent aller disputer des matchs et être présents, comme il se doit, avec nous en championnat."

"S’ils ne peuvent pas disputer le championnat, ça me paraît difficile"

Dans ce contexte, le club du Forez, actuellement 16e de L1 va-t-il aller jusqu’à bloquer le départ en sélection de certains joueurs? "S’ils ne peuvent pas disputer le championnat derrière, ça me paraît difficile de laisser nos internationaux partir, répond Puel. La Ligue a été alertée. On est en attente de décisions à ce sujet." En attendant, l’entraîneur des Verts n’a pas encore parlé directement de la situation avec les joueurs concernés. Mais ça ne saurait tarder: "Ils connaissent un petit peu la situation. Nous verrons en début de semaine, avec l’ensemble du groupe, où en est la position des instances et du gouvernement."

Une position qui rejoint celle de Rudi Garcia. Le coach de l’OL a tenu à peu près le même discours la veille: "Vous connaissez la position du club et la mienne: on espère que nos joueurs pourront aller défendre les couleurs de leur sélection nationale. Mais si c’est pour que certains manquent le match de reprise contre Lens (le 4 avril), c’est logique qu’on pense d’abord à protéger l’intérêt de l’Olympique Lyonnais".

La Conmebol a annulé ses matchs internationaux

Depuis le 18 janvier, tous les voyageurs arrivant d’un pays extérieur doivent présenter un test négatif au Covid-19 pour entrer dans l’Union Européenne. Et respecter sept jours d’isolement. La Fifa a publié une circulaire indiquant que les clubs devaient mettre leurs joueurs à disposition des sélections nationales, sauf si une période d’isolement était imposée. La prochaine trêve internationale est prévue du 22 au 31 mars. Avec trois journées de qualification pour la Coupe du monde 2022 et deux pour la CAN. La Conmebol a annulé les matchs internationaux prévus en Amérique du Sud durant cette période.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport