RMC Sport

XV de France: "Nous avons respecté le protocole sanitaire", insiste Galthié qui dément toute faute

A deux jours du déplacement à Twickenham, Fabien Galthié a dévoilé ce jeudi la composition du XV de France qui défiera l’Angleterre, lors de la 4e journée du Tournoi des VI nations. Le sélectionneur en a profité pour évoquer son exemplarité lors de "l’épisode Covid", qui a récemment perturbé la vie des Bleus.

Il s’attendait évidemment à ces questions. Et il avait soigneusement préparé ses réponses. Venu pour dévoiler la composition du XV de France qui défiera l’Angleterre dans deux jours à Twickenham (17h45), lors de la 4e journée du Tournoi des VI nations, Fabien Galthié a été interrogé sur "l’épisode Covid", qui a perturbé le quotidien des Bleus ces dernières semaines.

"Nous avons été un certain nombre à être touchés par le virus. C’est l’occasion de remercier les tous les gens qui nous ont envoyé des messages de soutien, avec beaucoup de bienveillance, a déclaré le sélectionneur. Il faut aussi remercier le personnel médical qui nous a accompagnés, en nous permettant de rester connectés et d’avancer pour préparer la reprise. Nous avons commencé notre préparation lundi matin. On a reparlé entre nous de l’épisode Covid et on a basculé très vite sur le rugby avec ce match à venir face à l’Angleterre."

"Ça nous a permis de passer du temps entre nous"

Après sa victoire en Irlande, le 14 février (13-15), le XV de France a subi une vague de contaminations au Covid-19. Douze joueurs ont été testés positifs, tout comme quatre membres de l’encadrement, dont Fabien Galthié. "J’ai été touché par ce virus, comme pas mal d’entre nous dans le groupe. C’est une d’expérience qui fait partie du chemin qu’on doit parcourir. Ça nous a permis d’échanger et de passer du temps entre nous", relativise le coach de 51 ans, qui a été soupçonné d’être le patient zéro.

Galthié, qui a été l’un des premiers cas recensés avec un préparateur physique, avait quitté la bulle sanitaire des Bleus pour assister à un match de son fils Mathis (19 ans), qui évolue avec les Espoirs de Colomiers, le 7 février au stade Jean-Bouin de Paris. Au lendemain de la victoire du XV de France à Rome. Mais une enquête diligentée par la Fédération française de rugby l’a dédouané de toute responsabilité dans la contamination de ses joueurs.

"Le risque zéro n’existe pas"

"Nous avons respecté au mieux le protocole sanitaire. Il nous protège très bien, la commission médicale nous accompagne aussi, mais le risque zéro n’existe pas, a rappelé Galthié. Il faut accepter ce qui se dit, sans pour autant se détourner de notre chemin (…) Dès le début de l’épisode Covid, nous étions en relation quasi quotidienne avec les joueurs et le staff. On a eu très peu de temps pour tergiverser. Nous sommes très exposés, l’équipe de France est très populaire. Donc on peut comprendre tout ce qu’il peut y avoir autour et accepter les critiques. Ça fait partie de notre mission et de notre rôle."

A l’heure où les circonstances de la contamination du XV de France restent floues, l’ancien entraîneur de Toulon estime-t-il avoir fauté quelque part? "Absolument pas, tranche-t-il. Tous mes agissements l’ont été dans le respect du protocole sanitaire. Ils le sont toujours (…) Tout est dans le rapport qui a été validé par la Fédération et le ministère des Sports".

Alexandre Jaquin avec JFP