RMC Sport

Blanc : "Mourinho est plus fort que moi"

-

- - AFP

Après une semaine calamiteuse marquée par deux revers, le PSG va tenter de terminer l’année 2014 sur une bonne note, mercredi à Ajaccio en 8e de Coupe de la Ligue (21h), puis contre Montpellier en L1, samedi. Déclarations de Mourinho, défense à la peine, ambiance du vestiaire, Laurent Blanc n’a rien éludé ce mardi en conférence de presse.

Le huitième de C1 contre Chelsea

« Bon ou mauvais tirage ? Ça ce sont les deux rencontres qui nous le diront. Ce qui est sûr, c'est que c'est une très grande équipe, qu'on connait bien. On a encore des souvenirs de la confrontation de l’année dernière (élimination du PSG en quarts, ndlr). Je pense qu’ils se sont encore renforcés. Il faudra bien se préparer. On a encore un peu de temps pour le faire. C’est un gros client qui nous attend. »

L’envie de Mourinho de défier le PSG

« Je n'ai pas de jeu à jouer avec José (Mourinho) sur ce point-là. Il est beaucoup plus fort que moi. On le connait très bien. Vous aimez ça. Vous aimez ses déclarations. Il est très fort dans ce domaine-là et pas seulement. Il avait dû faire ses calculs, anticiper la probabilité de ce tirage au sort et s’est dit qu’il allait faire une petite déclaration. Lui répondre ? Justement il n’attend que ça… »

Sa gestion du vestiaire

« Si notre problème à Guingamp résidait dans le fait de crier sur les joueurs, je pense que vous auriez dû être dans le vestiaire. Vous auriez entendu un petit peu. A la mi-temps, ça a un petit peu crié. Mais s'il faut le faire en permanence, ce n'est pas mon style. »

L’ambiance dans le groupe

« Il n'y a pas de problème concernant l'ambiance du vestiaire. S'il y avait des problèmes entre joueurs ou avec le staff, vous seriez au courant, vous savez tout. Il n'y en a pas. Vous ne pouvez pas les sortir car il n’y en a pas. »

Les difficultés défensives

« On donne beaucoup trop de choses à l’adversaire. Si nous ne progressons pas dans le domaine défensif, ça va être très difficile de relever nos challenges. On a 65% de possession de balle en moyenne et on se crée 4,5 occasions franches. Avec 35%, les adversaires s’en créent autant. Ça veut dire qu’il y a un problème. »

L’état de forme de Motta

« Il est moins bien, c'est une évidence. Dans notre philosophie de jeu, c’est un élément fondamental. A nous d'aider ce garçon. Si l'aider, c'est lui crier dessus, on lui gueulera dessus avec un mégaphone. Je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure solution. C’est un garçon intelligent. On a besoin d'échanger avec lui. On a peut-être besoin aussi de mettre en place un certain programme pour qu’il retrouve de l’aisance et surtout de l’efficacité dans son rôle. »

Un turn-over à Ajaccio

« Il y aura une grande rotation à Ajaccio (mercredi en 8e de Coupe de la Ligue). On vient de subir deux défaites et on veut terminer l’année comme il se doit, c’est-à-dire avec deux victoires. En Coupe de la Ligue, il ne faut pas être éliminé et on veut finir la phase aller du championnat avec 40 points. On va bien se préparer et il y en a qui resteront ici pour se recharger physiquement et mentalement afin être fin prêts pour la réception de Montpellier, samedi (19e journée de Ligue 1). »

la rédaction