RMC Sport

Blanc: "Pocho en très grande forme, vive la concurrence !"

-

- - AFP

Le Paris Saint-Germain débute une nouvelle campagne en Ligue des champions mardi soir au Parc des Princes, face à Malmö (20h45), pour la première journée de la phase de poules. Si Zlatan Ibrahimovic est encore incertain, Kevin Trapp sera bien titulaire dans les buts, comme la confirmé Laurent Blanc. Et ce malgré son match cauchemar face à Bordeaux vendredi (2-2).

L’importance du premier match en Ligue des champions

« Avant de penser à la victoire finale, qui est très loin, il faut d’abord se concentrer sur ce match. Le premier match peut conditionner le restant de notre parcours en Ligue des champions. Nous savons que la Ligue des champions est primordiale pour le club donc on se doit d’être à 100-120%, quel que soit d’adversaire proposé. »

Malmö

« On peut s’attendre à un match difficile. J’ai regardé quelques matches de Malmö, notamment celui contre le Celtic. C’est une équipe très courageuse, qui ne renonce jamais et a beaucoup d’intensité dans son jeu. Nous avons étudié Malmö comme nous aurions étudié un autre adversaire avec une renommée peut-être plus grande en Europe. »

Zlatan de retour ?

« Nous devons prendre une décision après l’entraînement. S’il peut participer comme il l’a fait lors des deux derniers entraînements, on est sur la bonne voie. C’est une blessure assez profonde et très douloureuse mais pas très grave en elle-même. Le seul problème, c’est qu’elle est gênante. Ça va beaucoup mieux. J’espère qu’il n’y aura pas de problème lors du dernier entraînement. S’il n’y en a pas, il sera dans le groupe et a de grandes chances de participer au match. »

Lavezzi et la concurrence

« Il a l’air de bien vivre cette concurrence parce que je vois un Pocho en très grande forme. Je ne sais pas si c’est la concurrence, c’est peut-être autre chose. Toujours est-il qu’il est en belle forme physique, qu’il est aussi en confiance parce que marquer donne confiance, surtout pour un attaquant. Je souhaite que tous les attaquants soient physiquement et techniquement bien et qu’ils soient en confiance. Ça ne change rien, on ne jouera qu’avec trois joueurs offensifs. Mais au moins, quand tu dois faire des changements, le joueur sera en capacité de t’amener ce que tu attends de lui. Si c’est la concurrence qui te permet ça, vive la concurrence ! »

-
- © AFP

L’après Bordeaux pour Trapp

« On en a discuté. Bien sûr qu’il est conscient qu’il a fait des erreurs, que ça nous a coûté deux points. Il faut être réaliste. Ça aurait pu être quelqu’un d’autre. Le seul problème, c’est que quand c’est le gardien, ça se voit beaucoup. Il est conscient qu’en un match, il lui est arrivé beaucoup de choses qu’il n’avait pratiquement pas connu dans sa carrière. J’ai dit ‘’c’est bien mon petit, au moins tu les auras connues dans un match. Maintenant c’est fini.’’ Il vaut peut-être mieux les connaître en un seul match. »

La concurrence Trapp-Sirigu

« Tout le monde est soumis à une concurrence. Elle existe aussi chez les gardiens de but. Mais elle ne dure pas seulement depuis Bordeaux, elle dure depuis le début de la saison. On a trois bons gardiens. Pour l’instant c’est Kevin qui joue. Il a commis une erreur, j’espère sincèrement qu’il pourra demain se remettre en confiance et je vous le dis franchement : s’il y a la même action, j’espère qu’il tentera la même chose et qu’il le réussira cette fois. »

L.B et M.Bo