RMC Sport

Bordeaux: fataliste, Koscielny ne vise que le maintien

Désabusé après la défaite à Montpellier ce dimanche (3-1), Laurent Koscielny a évoqué le principal objectif de Bordeaux pour la fin de saison. Le capitaine des Girondins veut obtenir le maintien le plus rapidement possible.

Quatre points pris lors de ses neuf derniers matchs. La forme actuelle n'est pas bonne pour les Girondins de Bordeaux, qui se sont à nouveau inclinés ce dimanche en déplacement à Montpellier (3-1). Avec 36 unités au compteur après 13 journées, l'équipe entraînée par Jean-Louis Gasset pointe à la 13e place du classement.

Un match important à Strasbourg dimanche

Au-delà de l'aspect sportif, Bordeaux est aussi touché par une crise depuis plusieurs semaines. Le vestiaire a implosé et Jean-Louis Gasset n'a pas réussi à remobiliser ses troupes. A tel point que le technicien a laissé entendre vendredi dernier qu'il pourrait partir cet été. Avec une dernière mission à assurer avant cela: le maintien en Ligue 1.

Taulier de la défense et du vestiaire, Laurent Koscielny estime que les Girondins ne peuvent rien viser d'autre.

"Il faut obtenir le maintien le plus rapidement possible, a lancé l'international français. Je pense qu'on aurait pu faire une bonne saison si on avait mieux géré certains virages durant cette année. Il y a eu des résultats moyens pour nous, on a laissé trop de points de côté dans des matchs charnières qui auraient pu nous permettre de regarder un peu plus haut."

Il y a quelques semaines, l'ancien international français avait poussé un gros coup de gueule contre le comportement de certains de ses coéquipiers en appelant le club à "faire le ménage" l'été prochain.

Il s'évertue désormais, avec Jean-Louis Gasset, à assumer l'avenir en L1 des Girondins, qui ne comptent que sept points sur Nîmes, actuel 18e et barragiste. La prochaine journée s'annonce importante pour Bordeaux avec la réception dimanche (15h) de Strasbourg, autre formation qui va devoir rapidement se mettre à l'abri et provisoirement 15e avec 33 points. Puis Bordeaux se déplacera sur le terrain de Saint-Etienne, 16e et autre monument en péril.

GL