RMC Sport

Bordeaux: le soulagement général après la victoire face à Rennes

A 11 contre 10, les Girondins de Bordeaux ont obtenu le succès ce dimanche (1-0) face à Rennes, lors de la 35e journée de Ligue 1. De quoi mettre fin à la mauvaise série de résultats et de retrouver le sourire au cours d'une période agitée, marquée ces derniers jours par le retrait de King Street.

C'est une victoire précieuse pour Bordeaux, d'autant plus après une période agitée avec le retrait ces derniers jours de King Street, actionnaire américain du club. A 11 contre 10 la majeure partie du match, les Girondins se sont imposés ce dimanche face à Rennes (1-0), lors de la 35e journée de Ligue 1. De quoi se donner une bouffée d'air frais en vue du maintien.

>> Revivez Bordeaux-Rennes (1-0)

Dans la foulée de l'expulsion de Nzonzi, le jeune (18 ans) Sekou Mara a ouvert le score (11e) et par conséquent offert la victoire à son équipe. "C'est du soulagement pour tout le monde: pour les gens qui travaillent avec nous, les supporters, les joueurs. On était crispés et en manque de confiance. Gagner un match comme ça à l'arrache contre une telle équipe... Il fallait passer par cette étape, on a gagné avec le coeur, s'est réjoui Jean-Louis Gasset en conférence de presse d'après-match. La réussite se provoque, même si c'est parfois maladroit. Techniquement, on n'a pas été bons en deuxième période. Le seul regret concerne les balles de contre qu'on a eues et qu'on ne finit pas."

La communion avec les supporters

S'il a trouvé le carton rouge de Steven Nzonzi dès la 8e minute "un peu sévère", Jean-Louis Gasset préférait aussi avertir ses joueurs quant à un éventuel relâchement lors des trois prochains matchs. "Il n'y a rien de fait attention. Il ne faut pas qu'on se dise qu'on est en Ligue 1 ce soir, a prévenu Gasset. On doit garder cet état d'esprit et progresser techniquement parce qu'on perd des ballons à des moments incroyables. On va pouvoir travailler avec plus de sérénité néanmoins."

Jean-Louis Gasset et ses joueurs ont en tout cas pu compter sur le soutien des supporters, présents avant la partie pour encourager l'équipe. Après la rencontre, les joueurs bordelais se sont rendus aux abords du stade, pour y retrouver les supporters venus les soutenir. L'occasion de communier ensemble, au coeur d'une période difficile. "Elle est un peu excessive cette joie. Les gens vont en rigoler mais il faut comprendre. On est quelques joueurs à être dans la pudeur mais la saison est tellement difficile, a expliqué Benoit Costil au micro de Canal +. On se demandait quand est-ce que cette victoire allait arriver, c'est venu contre Rennes. Mais le maintien n'est pas fait encore."

La prochaine rencontre pour Bordeaux s'annonce décisive, avec un déplacement à Nantes samedi prochain (13h), l'actuel 18e de Ligue 1. Les Girondins finiront ensuite la saison avec la réception de Lens puis un déplacement à Reims, pour la 38e et dernière journée du championnat.

GL