RMC Sport

Bordeaux: Lopez veut "sauver un club" historique et rêve d'Europe

Candidat à la reprise de Bordeaux, Gérard Lopez a confié ses ambitions pour le club lors d'un entretien accordé ce samedi au journal Sud Ouest. L'ancien président du LOSC veut s'appuyer sur l'histoire des Girondins afin d'assurer son avenir en Ligue 1.

Placé sous la protection du tribunal de commerce, le club de Bordeaux ne sait toujours pas de quoi sera fait son avenir. Après le refus de leurs projets de reprise individuels, Pascal Rigo, Stéphane Martin et Gérard Lopez ont décidé de s'associer pour présenter une proposition commune.

Le dernier nom de ce trio, toujours en quête d'un nouveau club depuis son départ de Lille en décembre dernier, a confié ses souhaits lors d'un entretien publié ce samedi dans le journal Sud Ouest.

Lopez: "Un club à l'histoire incroyable"

Réalisé quelques heures avant un communiqué publié par les Girondins de Bordeaux et envisageant une procédure de redressement judiciaire, Gérard Lopez a confirmé sa volonté de préparer une offre commune avec les autres repreneurs potentiels afin d'assurer la survie d'un grand nom de la Ligue 1.

"On veut d'abord sauver un club à l'histoire incroyable dans le foot français, un club incontournable où sont passés de grands joueurs, a estimé l'ancien dirigeant lillois. On a du mal à imaginer la Ligue 1 sans les Girondins. J'ai découvert qu'on était beaucoup à vouloir sauver ce club."

Lopez envisage d'acheter le stade

Avec 38 millions de dettes, Bordeaux se retrouve dans une situaton économique des plus difficiles pendant l'intersaison. Les éventuels repreneurs doivent donc ficeler leur opération tout en incluant la somme dûe au créancier Fortress, qui" montre du soutien dans ce dossier". A moyen terme, la question de la propriété du stade Matmut Atlantique se posera également et permettra d'assurer une source de revenus conséquente pour l'équipe bordelaise.

"Un club du standing des Girondins a besoin d'avoir un lieu auquel il appartient et d'un lieu qui lui appartient, a poursuivi Gerard Lopez. Là, on cherche à sauver le club, mais on va très vite se pencher sur les dossiers des domaines du Haillan et du stade pour, si possible, en acquérir la propriété."

Lopez: "Regarder d'abord le haut du tableau"

Après avoir assaini les finances du club, Gérard Lopez espère aussi redresse la barre sur le plan sportif. Là encore, l'ancien patron des Dogues ne manque pas d'ambition et vise la première moitié de la Ligue 1 voire mieux.

"C'est clair qu'au départ, il faudra consolider, a encore prévenu l'homme d'affaires. Une saine ambition sportive à Bordeaux est de regarder d'abord le haut du tableau, en tout cas la première moitié, et ensuite, les places européennes."

Reste désormais à sa voir si le timing très serré permettra à Gérard Lopez et aux autres candidats à la reprise des Girondins de présenter leur projet commun avant mardi prochain. Après cette date, la dernière viable pour préparer un éventuel passage devant la DNCG, le club pourrait être placé en cessation de paiement. Dès lors, le projet de reprise se ferait via une procédure judiciaire et pourrait même s'accompagner de sanctions sportives.

JGL