RMC Sport

Bordeaux-OL: déplacement encadré pour les supporters lyonnais, notamment à cause... des Stéphanois

La préfecture de la Gironde a décidé ce vendredi d'interdire le déplacement libre des supporters de l'OL pour le match contre Bordeaux ce samedi (17h30) lors de la 20e journée de Ligue 1. Seuls les fans encadrés par le club pourront assister à la rencontre.

Faute de pouvoir se rendre à Geoffroy-Guichard ce dimanche contre Nantes (15h) en raison du huis clos décidé contre l'ASSE, des supporters stéphanois pourraient décider de se rendre à Bordeaux pour assister au match entre Bordeaux et l'OL ce samedi (17h30) lors de la 20e journée de Ligue 1.

Face notamment à la peur de débordements et la présence potentielle de fan des Verts en raison des "liens d'amitié unissant les ultras bordelais aux ultras stéphanois, rivaux historiques des Lyonnais", la préfecture de Gironde a préféré interdire le déplacement des fans lyonnais pour le duel au Matmut Atlantique. 

Des précédents houleux entre ultras girondins et lyonnais

Outre la possibilité de voir des supporters de l'AS Saint-Etienne débarquer à Bordeaux pour en découdre avec les Lyonnais, les autorités ont également tenu à rappeler le passif à charge entre les fans de Bordeaux et ceux de l'OL. Ainsi, depuis 2014, la préfecture a listé quatre incidents entre ultras bordelais et leurs homologues rhodaniens.

Quatre précédents dont une supposée altercation lors d'un match à Bordeaux le 26 décembre 2015 à l'occasion de la 19e journée de Ligue 1... même si les Girondins ne jouaient pourtant pas ce jour-là en championnat.

400 fans gérés par l'OL

A la suite de cet arrêté préfectoral, seuls 400 fans rhodaniens seront autorisés dans le stade girondin, à condition d'avoir participé au déplacement organisé par l'OL. "Il convient de limiter la liberté d'aller et venir de toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l'Olympique Lyonnais", a ainsi précisé la préfecture de Gironde dans son arrêté.

Dans les faits, donc, les supporters des Gones ne pourront donc assister au match de leur club ni même se rendre dans le centre-ville de la cité girondine, à moins d'avoir effectué le voyage depuis Lyon sous le contrôle de l'OL.

JGL