RMC Sport

"Ça nous touche évidemment", l'émotion de Dante après l'attentat de Nice

Invité de l’émission "Rothen Régale" sur RMC, Dante a reconnu qu’il avait été compliqué pour les Aiglons de se concentrer jeudi sur leur rencontre de Ligue Europa, qui s'est tenue quelques heures après l'attentat de Nice.

Giflé par le Bayer Leverkusen (6-2) pour son entrée en lice en Ligue Europa, l’OGC Nice a bien réagi en dominant le club israélien de l’Hapoël Beer-Sheva (1-0), jeudi, grâce à un but d’Amine Gouiri. Une rencontre qui s’est tenue dans un contexte très particulier, seulement quelques heures après l’attentat de Nice.

Avant le coup d’envoi, les joueurs ont observé une minute de silence pour rendre hommage aux trois personnes tuées dans une attaque au couteau à la basilique Notre-Dame-de-l'Assomption.

"Ça nous touche, bien évidemment"

Les hommes de Patrick Vieira portaient également un brassard noir. Invité ce vendredi de l’émission "Rothen Régale" sur RMC, Dante a reconnu qu’il avait été compliqué pour lui et ses coéquipiers de se concentrer sur le football. "Tout à fait. Ça nous a vraiment touchés. On aime le peuple niçois, la chaleur des gens ici. Ça nous touche, bien évidemment. Une des trois victimes est brésilienne. Elle vient de Salvador, d’où je viens aussi. C’était difficile… On va rester debout. On souhaite la paix, on veut vivre heureux", a confié le capitaine des Aiglons, encore marqué par l’émotion.

Il avait déjà tenu à rendre hommage aux victimes après la rencontre en conférence de presse. "C'était un contexte spécial, triste. On a bien sûr parlé entre nous. On avait déjà prévu de ne pas trop célébrer le but. On est, tous dans le groupe, très touchés. Cela nous a fait mal. On adresse, au nom du groupe, toutes nos condoléances aux familles touchées. Le foot passe après, même si c'est notre métier. On était très touchés et c'est bien de finir cette journée par une victoire", avait-il expliqué.

>> Les podcasts de l'émission Rothen Régale

RR