RMC Sport

Clermont-OM : pourquoi la main de Balerdi n’a pas été sanctionnée d’un penalty

L’OM a craint de concéder un penalty dans les arrêts de jeu du match à Clermont (0-1), dimanche sur une main de Leonardo Balerdi dans la surface de réparation, avant d’être sauvé par la décision de l'arbitre de ne pas siffler.

L’OM s’est fait une grosse frayeur dans les arrêts de jeu de son match à Clermont (0-1), dimanche. Sur un centre venu de la gauche, Leonardo Balerdi a manqué son intervention et fait parcourir un important frisson dans le dos de ses partenaires. L’Argentin a dévissé son dégagement du pied droit en expédiant le ballon sur sa main gauche en pleine surface de réparation. Mais l’arbitre M.Millot a finalement soulagé le clan marseillais en n’accordant pas de penalty à Clermont.

Il a interprété les nouvelles règles sur les mains figurant dans les lois du jeu de l’IFAB depuis cette saison. "Tout contact entre le ballon et le bras ou la main d’un joueur ne constitue pas nécessairement une infraction", indique la loi 12. Celle-ci ne mentionne plus précisément les cas où le ballon a touché une autre partie du corps avant de heurter la main. Cela valait en effet un penalty la saison dernière. Un tel cas de figure n’est donc désormais plus automatiquement sanctionné, comme l’a montré l’arbitre la rencontre, dimanche.

L'arbitre était venu expliquer la règle aux joueurs

A l’issue du match, Jim Allevinah, attaquant de Clermont, a confié que les joueurs connaissaient cette règle. "L’arbitre était venu nous expliquer les règles au début de saison, a-t-il confié au micro d’Amazon Prime Vidéo. Quand on est footeux, on voit la main, on veut le penalty mais il nous explique que c’est la règle. Malheureusement, il n’a pas sifflé pour nous."

Marseille a pu souffler. Grâce à ce succès, les hommes de Jorge Sampaoli montent sur le podium. Ils sont troisièmes à un point de Nice, 2e. "C'était une partie très importante, a déclaré le technicien argentin à l’issue de la rencontre. Il y avait une rotation importante. Nous avons eu peu de temps pour récupérer. Nous avons tenté de mettre la meilleure équipe possible pour gagner ce soir. Nous n'avons pas pris de risque pour Rongier qui était blessé. Nous avons été solides défensivement avec sept ou huit occasions en attaque. Nous sommes satisfaits d'avoir gagné ce soir."

NC