RMC Sport

Clermont pourrait sanctionner Bayo, pour son accident de la route

Interpellé pour conduite en état d’ivresse le week-end dernier, le Clermontois Mohamed Bayo n’est pas sûr d’être du match face à Marseille, dimanche. Il pourrait être sanctionné par son club.

En l’espace d’une semaine, l’horizon du Clermont Foot s’est nettement assombri. Après la défaite à Nantes (2-1), samedi, les Auvergnats ont appris dimanche l’interpellation de leur attaquant Mohamed Bayo, pour conduite en état d’ivresse. Après 24h de garde à vue, le Franco-Guinéen a été relâché. Il pourrait toutefois être sanctionné par son club dans les prochains jours, notamment pour la réception de l’Olympique de Marseille, ce dimanche.

En conférence de presse en amont du match, vendredi, son entraîneur Pascal Gastien a préféré évacuer d’entrée la "question qui fâche", qui sera réglée "en interne". "Il n’y a pas encore eu de sanction, a-t-il affirmé. On va réfléchir à ce qu’on va faire." Le club serait toutefois en train d’y réfléchir et pourrait lui faire manquer la prochaine journée de Ligue 1. "Je pense que c’est difficile pour lui, a expliqué Gastien. Il n’est pas fier. Il faut tourner la page, avancer, l’aider. On a un match important, ce serait bien qu’on en parle…"

"Il s'est excusé devant tout le monde"

Passé après son coach au micro des journalistes, Jonathan Iglesias est allé dans son sens. "On a été plusieurs à parler à Momo, a révélé le milieu de terrain uruguayen. Moi je l’ai pris à part, on a discuté. Le plus important, dans la vie, c’est de corriger les erreurs qu’on fait. Il l’a dit, il s’est excusé devant tout le monde."

Le jeune attaquant a été convoqué pour une audience au tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, en date du 28 juin 2022, pour répondre de conduite en état d’ivresse et blessures involontaires. Avant son interpellation, il a provoqué un accident de la circulation, blessant un occupant d’une autre voiture que la sienne.

En 2019, Bayo avait déjà été condamné et son permis avait été suspendu pour six mois. L’attaquant clermontois risque donc gros, puisqu’il sera jugé comme récidiviste. De quoi gâcher son beau début de saison, alors qu’il en est à six buts inscrits en Ligue 1, dont le dernier en date à Nantes, la veille de son accident. Sur ses réseaux sociaux, il a présenté ses excuses au cours de la semaine. "Au moment de l’accident, j’ai paniqué, j’ai eu peur des conséquences, écrit-il notamment. Loin d’être lucide, j’ai, dans un premier temps, quitté les lieux mais j’ai souhaité porter secours aux victimes et revenir pour assumer."

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport