RMC Sport

Coupet : "Bruno Genesio doit être un peu gêné d’être mis en avant"

-

- - AFP

Bruno Genesio a été nommé entraîneur de l’Olympique Lyonnais ce jeudi. Un homme du cru qui remplace donc Hubert Fournier pour la deuxième partie de saison et que connait bien Grégory Coupet, l’ancien gardien de l’OL.

Grégory Coupet, êtes-vous surpris par le limogeage d’Hubert Fournier ?

On commençait à l’envisager, même si j’y croyais encore un peu moi. C’est vrai qu’on parle beaucoup de la saison en cours mais je n’oublie pas que l’année dernière, le groupe a fini deuxième avec Hubert Fournier à sa tête. Avec l’été, le recrutement, les augmentations de salaire… Il s’est passé beaucoup de choses et ça a compliqué un peu les choses.

Jean-Michel Aulas a choisi d’annoncer la nouvelle le jour du réveillon de Noël : est-ce un coup de communication ?

Non, c’est surtout qu’ils doivent reprendre rapidement l’entraînement. Donc il fallait faire en sorte que les choses se mettent en place le plus rapidement possible. C’est aussi essayer d’anticiper les choses pour Bruno Genesio.

N’est-ce pas un peu dur pour Hubert Fournier, qui a dû faire face à une avalanche de blessés ?

On peut difficilement enlever qui que ce soit de l’effectif. Je pense qu’il était responsable du très beau parcours de l’année dernière donc il est aussi responsable de ce début de saison difficile. Mais je pense qu’il y a aussi eu pas mal de circonstances qui pouvaient amener ce début de saison difficile. C’est vrai qu’il y a eu les blessures, notamment celles de Fekir. On a vu que sa complicité avec Lacazette était primordiale dans l’effectif la saison dernière. Plein de paramètres qui font que la machine peut vite s’enrayer. Je pensais sincèrement que ça allait aller au bout quand même.

« Il n’y a peut-être pas que le sportif qui rentre en jeu »

Jean-Michel Aulas n’avait jusque-là limogé qu’un seul entraîneur, Guy Stéphan en 1996…

Hubert Fournier est un ancien joueur de l’Olympique Lyonnais, donc il était sensibilisé. C’est ce qui me fait dire qu’il y a peut-être d’autres paramètres qui font que cette décision a été prise et pas simplement le fait que le classement n’est pas celui attendu. On ne connait pas les conversations entre Jean-Michel Aulas et Hubert Fournier. Il n’y a peut-être pas que le sportif qui rentre en jeu.

Vous qui connaissez Bruno Genesio, quel est son rapport avec les joueurs et l’OL ?

Extraordinaire. C’est quelqu’un de très honnête, très proche des joueurs, qui a une légitimité dans tous ses commentaires. Je pense aussi que c’est un fin tacticien. Et surtout, c’est vraiment un enfant du club, il ne sera pas surpris de quoi que ce soit à Lyon. Ce n’est peut-être pas si simple non plus. Il doit d’ailleurs être un peu gêné d’être mis en avant, d’avoir été cité rapidement pour la succession d’Hubert : on peut tout de suite imaginer qu’il a savonné la planche mais ce n’est pas du tout le cas. On parle beaucoup du côté financier et de la volonté de recruter à l’étranger. Dans son cas on se rassure en se disant que c’est vraiment quelqu’un du cru, sensibilisé au jeu à la lyonnaise. Il se donnera corps et âme et va travailler vraiment fort.