RMC Sport

Crise des droits TV: ça se tend entre le Conseil d'Administration de la Ligue et Labrune

Le comportement du président de la LFP, Vincent Labrune, notamment après l'appel d'offre infructueux sur les droits TV, cristallise les tensions chez certains membres du Conseil d'Administration.

Alors que la Ligue se trouve embourbée dans le très complexe dossier des droits TV, le Conseil d’Administration montre des signes d’agacement envers le président de la LFP, Vincent Labrune. Même si tous saluent l’énergie et l’implication de l’ancien président de l’OM pour trouver une solution, son attitude solitaire et son manque de communication fait grincer des dents. Lundi, jour où l’appel d’offre a été déclaré infructueux, Vincent Labrune a fait patienter 20 minutes les membres du CA qui s’attendaient à avoir un exposé précis de la situation. Au lieu de quoi ils n’ont eu qu’une conclusion laconique de Labrune leur disant que le résultat était infructueux.

Certains ressentent du mépris

Jean-Pierre Rivère, président de Nice, a alors pris la parole en demandant à Labrune des détails sur cette situation d’échec. Réponse du président de la LFP: "C’est trop tôt pour en parler." Certains membres du CA comprennent la position de Labrune. "Il a raison. On doit le laisser travailler. On ne va pas négocier à 25" confie l’un d’eux. Mais d’autres ressentent du mépris de sa part. "Il a quand même été élu en promettant la transparence dans son action pour conserver une forme d’union", explique un membre du CA déçu. "On comprend bien l’exigence de confidentialité mais on est aussi chef d’entreprise dans une crise profonde et inédite. On mérite plus d’empathie et de bienveillance dans le contexte actuel", ajoute un autre. Plusieurs membres déplorent un manque d’échange sur la stratégie et les choix qui sont faits. "A chaque fois, c’est convocation 48h avant, sans aucun document, et c’est mené au pas de charge", regrette ce membre du CA qui espérait une meilleure gouvernance.

Le président de l’OGC Nice, Jean Pierre Rivère a souhaité préciser à RMC Sport: "J’ai une relation parfaite avec le président de la Ligue, Vincent Labrune, poser une question ne signifie pas avoir une crispation. Nous avons une très bonne relation, nous nous parlons tous les jours. Je démens les élucubrations de certains."

Vincent Labrune
Vincent Labrune © ICON SPORT

Parmi les mécontents, l'ex-président du RC Lens, Gervais Martel, membre indépendant qui, après avoir exprimé son désaccord sur la manière de faire du président, s’est vu répondre par ce dernier "de toute façon vous les membres indépendants vous ne servez à rien. Je sais de quoi je parle, j’en suis issu."

Vincent Labrune a obtenu ce mercredi que le Classique OM-PSG soit co-diffusé sur Canal+ contre un peu moins de trois millions d’euros. Une décision que les membres du Conseil d’Administration ont découvert dans les médias après le tweet de Maxime Saada et qu’ils n’ont donc pas officiellement validée, ce qui en interrogent certains. Avec une équipe très resserrée autour de lui, Labrune va poursuivre sa mission de sortir de l’impasse dans laquelle la Ligue se trouve. Si la 24eme journée de Ligue 1 est maintenant calée en terme de diffusion, la diffusion des matches de la 25eme reste encore incertaine.

LB et AP