RMC Sport

Crise des droits TV: "On pourra compter sur Canal+", assure Aulas

Invité sur BFMTV ce jeudi pour promouvoir la vaccination contre le coronavirus, Jean-Michel Aulas, le président de Lyon, s'est aussi dit persuadé d'une sortie de crise sur les droits TV avec Canal+. A condition de se montrer patient et en préconisant un nouveau modèle marketing.

Jean-Michel Aulas, président de Lyon, fait partie des plus de 130 personnalités du monde du sport à s'engager, avec RMC, pour la promotion du vaccin contre le coronavirus. Le dirigeant y voit une nécessité sanitaire mais aussi un moyen unique de sortir de la crise et de permettre le retour dans les stades. Le huis clos plonge les clubs français dans un gouffre financier, tout comme la crise des droits TV entre le fiasco Mediapro et la remise du lot détenu par Canal+. Le dirigeant ne veut pas céder à l'alarmisme mais invite le football français à revoir son marketing pour se vendre. 

"On va résoudre ce sujet des droits TV"

"Bien sûr que le football français est en danger comme la plupart des entreprises très touchées par le Covid, rappelle-t-il sur BFMTV. Il faut prendre des initiatives qui permettent de résister en essayant de minimiser les charges ou de discuter avec les joueurs pour optimiser les charges salariales pendant cette période."

>> Le sport face au coronavirus, les infos en direct

"Il faut résonner en termes d'offres marketing pour le futur en matière de droits et d'abonnement, poursuit-il. Aujourd'hui, non seulement nos supporters sont privés de stade mais aussi de télévision. Il faut trouver un mode d'accès à ces matchs qui soient économiquement et de manière technologique simple à l'accès pour faciliter cette diffusion. En trouvant ces solutions technologiques et marketing, on va résoudre ce sujet des droits TV." 

"On n'a pas perdu le contact avec Canal"

Pour lui, la "valorisation des droits n'est pas en cause". "Les grands matchs, comme celui d'hier entre le PSG et Marseille, recueillent beaucoup d'adhésion de la part des abonnés, illustre-t-il. On n'a pas un problème structurel de valeurs de droits mais un problème de timing. Canal a toujours été proche du football français. Même quand Mediapro est arrivé avec des offres très supérieures, on n'a pas perdu le contact avec Canal qui a d'ailleurs repris ce lot 3 acheté par beIN. On pourra compter sur Canal au moment où il le faudra. Il y a un momentum à trouver. Vincent Labrune, avec la Ligue, y travaille d'arrache-pied. Ne paniquons pas, la valeur intrinsèque des droits existe. Mais c'est vrai qu'à court terme, il y un danger collectif au niveau des clubs."

Pour lui, une solution ne va pas forcément tomber à très court terme. "ll a déjà fallu être patient puisque la négociation pour Mediapro avec Marc Sénéchal (le conciliateur nommé par le tribunal de commerce, ndlr) a été très longue, rappelle-t-il. Il va encore falloir être patient encore quelques semaines mais au bout du bout, on va trouver la meilleure solution pour tous les clubs."

NC