RMC Sport

Dijon-OL: "Les joueurs se sentent volés", le coup de gueule de Dall'Oglio contre l'arbitrage

Lors du match entre Dijon et l'OL (2-5) ce vendredi, les Bourguignons ont réclamé deux fautes en une minute. L'arbitre n'a rien sifflé, au grand dam d'Olivier Dall'Oglio. "On sent qu'on est un tout petit club", a-t-il lâché en conférence de presse.

Olivier Dall'Oglio ne digère pas. Entre colère froide et incompréhension, l'entraîneur de Dijon a regretté que deux penalties ne soient pas accordés à son équipe face à Lyon (2-5), ce vendredi, à l'occasion de la 34e journée de Ligue 1. Le premier pour un contact entre Mendy et Kwon, le second pour une action impliquant Rafael et Saïd, ce dernier semblant accroché par le défenseur lyonnais. Les deux fois, l'arbitre Frank Schneider n'a pas sifflé penalty.

"Ça ne s'équilibre pas"

"Parfois, on sent qu'on est un tout petit club, on le ressent. Je n'ai pas l'habitude de dire ça, je n'aime pas trop le dire. Mais là c'était clair, net, et précis. On l'a bien compris. Il y a un penalty qui est flagrant. Il y a une grosse faute, qui mérite un jaune. L'arbitre le sait", a déploré Dall'Oglio, convaincu que ses joueurs sont trop souvent pénalisés à tort. "Je n'ai pas envie de me plaindre, mais pour nous ça ne s'équilibre pas", a-t-il ajouté.

A lire aussi >> Dijon-OL: les Dijonnais ont réclamé deux penaltys, Quiniou tranche ces cas litigieux

"Quand on fait les comptes, on a eu énormément de penalties contre nous. Parfois de notre faute, mais il y aussi des penaltys qui sont surprenants. C'est difficile de rentrer dans le vestiaire, et de voir que les joueurs se sentent frustrés et volés. C'est le sentiment qu'on a", a expliqué l'entraîneur des Dijonnais, qui pointent à la 12e place du classement avec 42 points au compteur.

RR avec Timothée Maymon à Dijon