RMC Sport

Haaland estime avoir marqué son plus beau but en 2020 face au PSG

L'année 2020 a été celle de l'éclosion au plus haut niveau pour Erling Haaland, seulement 20 ans et multipliant les buts avec le Borussia Dortmund. Dans un entretien avec la presse norvégienne, l'attaquant a confié avoir marqué son plus beau but cette année face au PSG, lors du huitième de finale aller de Ligue des champions le 18 février dernier.

Avec 39 buts marqués en 2020, Erling Haaland a affolé les compteurs, à seulement 20 ans. Arrivé au Borussia Dortmund en janvier dernier, l'attaquant norvégien a aussi ouvert son compteur avec la sélection nationale. De quoi garder de bons souvenirs de cette année, bien que perturbée par le contexte sanitaire.

Une frappe à 114km/h

A la question de savoir quel a été son plus beau but marqué en cette année 2020, Erling Haaland a évoqué sa deuxième réalisation face au PSG lors du huitième de finale aller de Ligue des champions, lors de la victoire allemande (2-1) au Signal Iduna Park le 18 février dernier. "C'est certainement le plus beau but que j'ai marqué en 2020. Je pense que c'est le cas. C'était un bon moment là-bas, je dois dire, a confié le Norvégien, dans un entretien avec la presse de son pays. C'est difficile à exprimer. C'est une image incroyable. Simplement un bon moment."

Auteur d'un doublé ce jour-là pour sa première en Ligue des champions avec le maillot du Borussia Dortmund, Erling Haaland avait douché les espoirs des Parisiens, qui venaient d'égaliser sur l'action précédente. D'une frappe lourde à l'entrée de la surface (76e) estimée à une vitesse maximale de 114h km/h, Haaland confirmait les espoirs placés en lui.

Mais le Borussia Dortmund s'était incliné au retour au Parc des Princes (2-0). Et Erling Haaland avait vu ses adversaires le chambrer, en imitant sa célébration du lotus. C'est par cette attitude zen, en référence au yoga, que le jeune talent avait célébré son premier but en février face au PSG. Neymar ne s'était pas gêné dans un Parc des Princes à huis clos pour adopter la même posture lors de l'ouverture du score. L'ensemble des joueurs parisiens ou presque avait même pris la pose tous ensemble pour fêter ensuite la qualification.

GL