RMC Sport

Incidents Lens-Lille: point de retrait, huis clos... les deux clubs sanctionnés

La commission de discipline de la LFP a sanctionné d'un point de retrait avec sursis Lens et Lille, et d'une interdiction de déplacement pour les supporters lillois jusqu'au 31 décembre, après les incidents lors du derby (1-0).

La LFP a rendu son verdict concernant les violences lors de Lens-Lille (1-0). La commission de discipline a sanctionné Lens de deux matches à huis clos total, déjà purgés par le club artésien et un point de retrait avec sursis. Les Lillois ont eux aussi écopé d’un point de retrait avec sursis, accompagné d’une fermeture de l'espace visiteur lors de leur déplacement jusqu’au 31 décembre. La LFP précise que les points de sursis ont une durée d’une année, soit jusqu’au 6 octobre 2022. Pour que le point soit retiré, il faudra que "des faits sensiblement équivalent viennent à se reproduire".

Des sanctions déjà purgées

La commission de discipline avait déjà sanctionné les deux clubs en cause à titre conservatoire : huis-clos total à Bollaert pour Lens-Strasbourg (0-1) et Lens-Reims (0-2) et fermeture du parcage lillois jusqu’au verdict de ce mercredi. Les sanctions visent directement l’aspect sportif avec ces points de retrait potentiels, et mettent la pression sur les clubs afin qu’ils encadrent leurs supporters.

Lens salue la "lucidité" des sanctions

Le Racing Club de Lens a communiqué peu de temps après la divulgation des sanctions et a tenu à saluer "la lucidité de la commission de discipline dont le jugement a été fondé sur une analyse approfondie et éclairée du déroulement des faits". Le club va pouvoir retrouver son public lors des prochaines rencontres puisque les deux matches à huis clos ont déjà été purgés mais appelle les siens "aux sens de la responsabilité de chacun" Maintenant que tout comportement inadapté à Bollaert serait jugé de façon intransigeante.

Lors du derby du Nord, des supporters du LOSC en parcage visiteurs avaient lancé des projectiles en direction des Lensois. Une action qui avait provoqué l’envahissement du terrain par les supporters de la tribune Marek, voulant en découdre avec leurs rivaux lillois. Un match sous haute tension, qui avait démarré par un tifo lensois insultant pour leurs adversaires du jour : "Lillois mierda". 17 supporters de Lens ont depuis été interdits de stade par le club, pour des sanctions allant de 9 à 36 mois. "Pour tous les gestes violents, déplacés, relevant de l'exhibitionnisme, de l'apologie du nazisme et toute forme de comportement déviant, une plainte sera déposée par le club, soit nominative, soit contre X", s'était expliqué Arnaud Pouille, directeur général de Lens.

Ce mercredi, le Sco et l'OM ont également été sanctionnés par la commission, après les débordements lors d'Angers-Marseille le 22 septembre.

Par AC