RMC Sport

"J’ai un réflexe stupide, mais un réflexe humain", Tony Chapron raconte son tacle sur Diego Carlos

Chapron a sorti le dernier carton rouge de sa carrière à Nantes

Chapron a sorti le dernier carton rouge de sa carrière à Nantes - @AFP

Tony Chapron s’est confié dans Intérieur Sport (Canal+) sur le geste malheureux qui lui a coûté sa carrière d’arbitre lors de Nantes-PSG (0-1) en janvier dernier. L’ex-arbitre français est revenu dans le moindre détail sur l’action surréaliste qui l’a vu tacler Diego Carlos.

Tony chapron a livré sa vérité. L’arbitre ne sera sans doute pas réhabilité, du moins pas tout de suite, mais il a au moins expliqué son geste. Il s’est confié dans l’émission Intérieur Sport, diffusée sur Canal +, sur le tacle qui lui a valu d’être finalement suspendu jusqu’à la fin de la saison, la dernière de sa carrière. Tout est parti d’un contre parisien dans le temps additionnel d’un match disputé à Nantes (1-0).

"J'y vais pour protéger Mbappé"

"Je vois Mbappé partir très vite, sauf que Mbappé a 25 ans de moins que moi et, lui, il va vite, se souvient Chapron. Mon obsession, c’est de le rattraper parce que, ce dont j’ai peur, c’est qu’il se fasse découper. Typiquement, c’est celui qui va être la cible d’un mauvais geste. J’y vais pour le protéger, c’est ça la fonction de l’arbitre. Je passe la médiane, je sens que je suis loin. Je vois arriver un Nantais qui vient et qui va couper mon champ de vision. Il est devant moi, j’ai peur de le percuter. J’essaie de gagner en champ de vision, je sais que Kylian Mbappé va entrer dans la surface."

"Quand je m'en rends compte, c'est trop tard"

Le match et sa carrière sont sur le point de basculer. Il ne le sait pas encore. "Je suis lancé à pleine vitesse et je sens une poussée violente, mais peut-être qu’elle est violente parce que je vais vite et que le joueur va vite, poursuit Tony Chapron. Je tombe, je roule sur moi, et quand je me relève, je vois un genou arriver vers ma figure. Quand je vois ça, j’ai la sensation d’avoir été poussé violemment. J’ai mal, j’ai peur aussi. Le premier truc que je me dis c’est "merde, ma jambe"."

La scène cocasse intervient dans la seconde. L'arbitre se redresse et, sans doute vexé, tente de faire tomber Diego Carlos. "J’ai un réflexe qu’on pourrait dire stupide, mais j’ai un réflexe humain. Et je fais complètement abstraction de mon rôle, j’en sors le temps d’une fraction de seconde. Quand je m’en rends compte, c’est trop tard. Le mal est fait, je me dis "mais qu’est-ce que je viens de faire ?" Un geste décortiqué dans le monde entier et qui a précipité son départ à la retraite.

VIDEO. Rongier : "Chapron a osé me dire qu’il a glissé"

RMC Sport