RMC Sport

Jean Castex confirme l'instauration du pass sanitaire dans les stades dès 50 personnes

A partir du 21 juillet, il faudra normalement présenter un pass sanitaire pour accéder à un stade réunissant plus de 50 personnes, comme l'a confirmé le Premier ministre Jean Castex dans un entretien à L'Equipe.

Le retour des supporters dans les stades se précise petit à petit. Alors que la reprise de la Ligue 2 est prévue le week-end du 25 juillet, deux semaines avant le retour de la L1, le Premier ministre Jean Castex a confirmé ce vendredi la généralisation du pass sanitaire pour prendre place en tribune dans un stade dès 50 spectateurs.

"La crise sanitaire n'est pas terminée mais auparavant, les seules armes dont on disposait étaient la fermeture, l'interdiction de certaines activités ou les jauges. On a pu s'en libérer parce que la situation sanitaire s'est améliorée de manière significative. On peut jouer sur la vaccination qui est notre nouvelle et meilleure arme", a-t-il indiqué dans un entretien donné à L'Equipe.

Délibération en Conseil des ministres lundi

Le président de la République Emmanuel Macron avait fait plusieurs annonces lundi soir, dont l'extension du pass sanitaire aux lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes à partir du 21 juillet (contre 1.000 auparavant).

"Dès le 21 juillet, on souhaite généraliser le passe sanitaire pour accéder dans un stade dès 50 spectateurs. La loi, qui sera délibérée en Conseil des ministres lundi (19 juillet), sera promulguée début août pour supprimer ce seuil et élargir l'utilisation du passe sanitaire, a souligné Jean Castex. Nous espérons qu'elle sera votée par le Parlement autour du 24 ou du 25 juillet avec un certain délai pour sa promulgation. Les concertations que nous menons dans le milieu sportif montrent une bonne compréhension du passe sanitaire. Il est clair que c'est la voie que nous privilégions par rapport à celle de la fermeture. Si tout le monde dans l'enceinte du stade ou dans la salle de sport a son passe, il n'y a pas de raison que l'on ne puisse pas faire ou regarder du sport."

Le Premier ministre a également rappelé que cette nouvelle mesure s'appliquera notamment pour la reprise de la Ligue 1, prévue le week-end du 8 août, même si la loi n'est pas encore promulgée. "En espérant bien sûr que l'évolution de la situation ne m'oblige pas à envisager d'autres mesures de contrainte, en réduisant les jauges justement."

Pour rappel, le pass sanitaire consiste soit en un test négatif (PCR ou antigénique) de moins de 48 heures actuellement, soit en la preuve qu'on a été contaminé et que l'on a guéri du coronavirus (test PCR ou antigénique positif d'au moins 11 jours et de moins de six mois), soit en un schéma vaccinal complet, soit 7 jours après la seconde dose pour la France.

AS