RMC Sport

Kombouaré va-t-il réussir à sauver Dijon ?

Antoine Kombouaré peut-il sauver Dijon de la relégation ?

Antoine Kombouaré peut-il sauver Dijon de la relégation ? - AFP Sports

Actuellement 18e de la Ligue 1, Dijon reçoit ce vendredi Amiens pour un match à haut risque (19h). Après son arrivée en janvier 2019, il reste sept rencontres à Antoine Kombouaré pour réussir son pari: sauver Dijon d'une descente en Ligue 2.

Le match de la 32e journée de Ligue 1 ce vendredi (19h), entre Dijon et Amiens, revêt une importance toute particulière pour Antoine Kombouaré :en cas de victoire dans ce "choc" de bas de tableau, Dijon reviendrait à quatre points de la 17e place. Et conforterait son avance sur ses deux poursuivants au classement.

En grande difficulté avec Guingamp en début de saison, qu’il a laissé en 20e position au moment de son licenciement le 6 novembre dernier, Antoine Kombouaré a vite rebondi en janvier 2019 avec Dijon, en remplacement d'Olivier Dall’Oglio.

Pas d'amélioration au classement

Pour autant, les résultats ne se sont pas améliorés. A la 18e place du championnat à l'arrivée de l'entraîneur kanak, les Dijonnais ont retrouvé cette position après leur récente victoire face à Lyon. Mais le fossé avec le 17e, Amiens, s’est creusé depuis, étant aujourd’hui de sept points contre un seul point d’écart au moment de sa prise de fonction.

C’est justement Amiens qu'Antoine Kombouaré va retrouver ce vendredi soir. Le Kanak s’est montré élogieux en conférence de presse sur son adversaire du jour: "Amiens, c’est un exemple pour nous. Il faut être capable de s’en inspirer car ce qu’ils font, c’est remarquable. C’est une équipe athlétique et basée sur le physique. Ils sont très costauds défensivement et offensivement."

La contestation des supporters

Dans le jeu, l'amélioration n'est pas évidente et certains supporters ont fait part de leur mécontentement vis-à-vis d'Antoine Kombouaré. Le 31 mars dernier, l'entraîneur quittait le stade sous les sifflets et insultes de ses propres supporters. Plusieurs d'entre eux avaient alors tenté de courser la voiture de Kombouaré à la sortie du stade, mais l'ancien joueur du Paris-Saint-Germain ne s'était pas arrêté.

Une défaite face à Amiens serait presque synonyme de maintien acquis pour les Picards, et donc obligerait Dijon à se focaliser sur la place de barragiste. Kombouaré garde le cap pour autant avant cette rencontre décisive: "Ce championnat est un marathon, et encore plus maintenant où on est dans un final de sept matchs. Il y a des points à aller chercher. C’est à la fin de saison qu’on tirera les conclusions, et qu’on fera un debriefing mais pas à chaque match, surtout pas.”

Guillaume Lepère