RMC Sport

L’OM perd son trône

-

- - -

Très mauvaise opération pour les hommes de Didier Deschamps. Incapable de battre Auxerre au Stade-Vélodrome (1-1), l’OM doit céder la première place aux Lillois. A une longueur des Dogues avant un déplacement à Lyon, le club phocéen a perdu deux points précieux dans la course au titre.

Tenu en échec par Auxerre 1-1 au Stade-Vélodrome, l’OM doit céder son fauteuil de leader aux Lillois, vainqueurs d’Arles-Avignon samedi (5-0). Toujours aussi poussifs, les Olympiens avaient pourtant pris l'avantage grâce à un but de Mathieu Valbuena (55e). Mais après la sortie sur blessure de Lucho, Auxerre égalise grâce au Coréen Jo-Gook (77e). L’équipe de Didier Deschamps compte un point de retard sur le Losc avant son déplacement périlleux à Lyon dans une semaine. « On a fait de très bonnes choses mais c’est cruel de ne pas être récompensé, souffle Deschamps. On perd deux points et on descend à la deuxième place. Mais tout reste à jouer. Il reste cinq batailles à livrer. »

A Marseille, les matches se suivent et se ressemblent. Peu de vitesse, peu d’enchaînements, pas beaucoup de rythme, l’OM, fidèle à son image, ne prend aucun risque. Mais tisse sa toile. Les premières banderilles sont signées Jordan Ayew. Pour sa deuxième titularisation en L1 cette saison, le jeune attaquant phocéen (19 ans) oblige Sorin à dévier sa frappe lointaine sur son poteau (13e). Culoté, il remet ça quelques minutes plus tard, mais le gardien auxerrois, moins inspiré, manque de laisser filer le ballon au fond de ses filets (20e).

Lucho blessé

Bien organisé, Auxerre n’inquiète pas vraiment Steve Mandanda. Lucho, lui, se charge de mettre à nouveau en valeur le talent de Sorin. Après un enchaînement poitrine-volée parfait, l'Argentin, seul face au but, voit sa reprise repoussée par le portier auxerrois.
Abandonné par sa défense, le pauvre Sorin ne peut rien, en revanche, lorsque Valbuena, seul après un centre dévié d’André Ayew, donne l’avantage à l’OM (1-0, 55e).

Lancé sur la voie d’un troisième succès consécutif en L1, l’OM n’a jamais donné l’impression d’être souverain cette saison. Et alors que Lucho, touché à la cheville après un très vilain geste de Le Tallec, doit quitter ses partenaires, Marseille se fait surprendre par Jo-Gook. Entré en jeu, l’attaquant coréen profite d’une hésitation d’Heinze et d’une sortie manquée de Mandanda pour égaliser (1-1, 77e). « Ça me chagrine de prendre un but comme celui-là, soupire Deschamps. On a commis une erreur. »
Malgré une dernière tentative d’André Ayew dans les arrêts de jeu, le club phocéen doit se rendre à l’évidence : ces deux points perdus à domicile avant un déplacement à Lyon dans une semaine, pourraient coûter très cher à l’heure des bilans.