RMC Sport

La culture "Barça", le mercato, Cruyff, la vidéo… Oscar Garcia dévoile ses plans pour Saint-Etienne

Oscar Garcia

Oscar Garcia - AFP

EXCLU RMC SPORT. Oscar Garcia, le nouvel entraîneur de l’ASSE, s’exprime pour la première fois depuis son arrivée, au micro de RMC Sport. Dans un français très fluide, l’Espagnol se confie à propos de son projet ambitieux pour les Verts. Et Garcia ne se cache pas : il est exigeant et attend de son équipe qu’elle pratique un beau football.

L’ASSE, "un club historique"

"Je voulais venir ici, dans un club historique avec beaucoup de supporters. Pour moi, c'est un plaisir d'être ici. C'est un club très important en France, avec beaucoup d'histoire. C'est un honneur d'être ici. (…) J’avais des offres en Angleterre, en France, en Allemagne, et de la part d’un club espagnol."

La vidéo au cœur de sa méthode de travail

"On veut travailler en individuel avec les joueurs. On veut filmer les entraînements. Nous avons besoin de nouveaux logiciels, de caméras autour des terrains pour filmer tous les jours. Nous avons aussi demandé l'arrivée d'un nutritionniste. Nous voulons construire une structure, une organisation et un fonctionnement très pros."

"Selon les moyens dont nous disposerons, nous arriverons à atteindre un niveau plus ou moins élevé. Nous allons moderniser l'organisation. (…) Je suis un entraîneur très exigeant. Je peux promettre que nous travaillerons énormément, parce que je sais que le travail est la base de tout succès."

Pas question de "perdre en jouant mal"

"Notre philosophie de jeu repose sur le ballon et ce que nous en faisons. Il y aura des moments où nous n’aurons pas la balle, mais il faudra être très agressifs pour la récupérer le plus rapidement possible. J'aime que mes joueurs aient la même philosophie que moi. Je leur dis : je déteste perdre, mais s'il y a une chose que je déteste encore plus, c'est perdre en jouant mal. Je veux que tout le monde ait ça en tête."

"La possession de balle est une priorité, mais il ne s'agit pas d'avoir le ballon pour avoir le ballon. Il faut avoir le ballon pour créer des opportunités et des occasions de marquer."

Un système de jeu à adapter

"On décidera à chaque match avec quel système tactique on jouera. La philosophie, la mentalité et l'idée de jeu seront les mêmes, mais le système tactique peut changer."

Cruyff, le modèle

"Johan Cruyff est l'entraîneur le plus important que j'ai eu (entre 1994 et 1996 au Barça, ndlr). Il m'a enseigné beaucoup de choses. J'ai aussi appris beaucoup d'autres entraîneurs comme Van Gaal, Mourinho... Mais il n'y a pas un entraîneur auquel j'ai envie de ressembler. Peut-être Cruyff car tout le monde parle de lui en bien..."

Les entraîneurs étrangers en Ligue 1

"Dans tous les grands championnats, il y a des entraîneurs étrangers. C'est quelque chose qui enrichit beaucoup la Ligue 1, tout comme les entraîneurs français enrichissent les championnats étrangers. Je recommande à tous les entraîneurs de coacher à l'étranger pour découvrir de nouvelles cultures."

Le mercato stéphanois

"Nous devons encore recruter à quelques postes (quatre ou cinq) pour gagner en compétitivité. J'espère que ces recrues arriveront rapidement. On sait qu'on n'a pas un budget très élevé. (…) Je veux avoir un groupe complet le plus tôt possible car c'est un avantage. J'aime avoir de la concurrence dans mon vestiaire."

"Je vais travailler avec 20-21 joueurs. On va voir si ce sera possible. J'aurais aimé garder Kévin Malcuit et Neal Maupay dans l'effectif, mais je comprends que la situation économique nous amène à vendre des joueurs. Néanmoins, je pense que nous avons réalisé une belle opération financière à travers la vente de Kévin Malcuit et l'achat de Loïs Diony. Nous sommes bénéficiaires économiquement. C'est bon pour le club".

Les objectifs pour 2017-2018

"Nous voulons construire quelque chose de bon et que tout le monde reconnaisse l’équipe de Saint-Etienne. Ce qu'on veut, c'est finir plus haut que ce que notre budget indique. Notre objectif est de réaliser de bonnes performances et que tout le monde puisse voir que l'on construit quelque chose".

A lire aussi >> Saint-Etienne: qui sont les sept "lofteurs" d’Oscar Garcia ?

A suivre >>> Le mercato en direct

F.Z