RMC Sport

La LFP a trouvé son prestataire pour gérer la goal-line et l'assistance vidéo

Le système Hawk Eye

Le système Hawk Eye - AFP

La technologie Hawk Eye a été retenue par la LFP pour mettre en place le système d'assistance vidéo à l'arbitrage et assurer le déploiement de goal-line technology pour les quatre prochaines saisons.

Déjà utilisé notamment sur les courts de tennis, le système Hawk Eye s'apprête à débarquer en Ligue 1. La LFP a communiqué ce mercredi son choix de confier à l'entreprise britannique la gestion de l'assistance vidéo (VAR). "La Ligue 1 Conforama utilisera le système de Hawk Eye pour l’assistance vidéo pour l’arbitrage pour les quatre prochaines saisons", a annoncé la Ligue dans un communiqué.

Dès la saison prochaine

"Après avoir adopté en décembre dernier le principe de l’assistance vidéo pour l’arbitrage en Ligue 1 Conforama, la LFP a choisi comme nouveau prestataire la société Hawk Eye. Cette dernière s’est vue confier l’exploitation du système à partir de la saison prochaine (2018-19) et ce jusqu’en 2021-22", a expliqué la LFP, dont le conseil d’administration a voté à l’unanimité l’instauration de l’assistance vidéo en décembre dernier.

Pour son lancement dans le championnat de France, l’assistance vidéo pourra être employée dans quatre cas de figure bien précis: la validité d'un but, les pénalties, les cartons rouges et pour identifier un joueur coupable d'une faute prêtant à confusion. Le coût global de ce dispositif n’a pas été communiqué par la LFP.

"Hawk Eye assurera également le déploiement de la goal-line technology en Ligue 1 Conforama pour les quatre prochaines saisons", a précisé la LFP, qui avait décidé en janvier dernier de suspendre jusqu'à nouvel ordre son contrat avec la société allemande Goal Control après une série de couacs.

VIDEO - Dall'Oglio allume l'arbitrage de Dijon-OL

RR