RMC Sport

Le canular de Di Meco, qui a fait croire à Moscato qu'il allait devenir président de l'OM

Membre de la Dream Team RMC Sport, Eric Di Meco a fait croire en privé à l'équipe du Super Moscato Show qu'il allait devenir président de l'OM. Et ils ont tous mordu.

Petit conseil: ne jouez pas au poker avec Eric Di Meco. A moins d’être vraiment très fort ou de ne pas avoir peur de perdre quelques billets. Car l’ancien latéral gauche excelle dans l’art du bluff. Amusé par les demandes de certains supporters marseillais et d’auditeurs de RMC, qui le poussent depuis quelques jours à intégrer l’organigramme de l’OM, il s’est lancé dans une vanne qui a fonctionné plus qu’il ne l’espérait. 

Le membre de la Dream Team RMC Sport a tout simplement fait croire en privé à l'équipe du Super Moscato Show qu'il allait devenir président de l'OM. Et ils ont tous mordu. Tous ses collègues, y compris Vincent Moscato. Ce n’est que ce vendredi après-midi qu’il a tout dévoilé, pas peu fier de sa blague.

"Ça a trop bien marché!"

"Je culpabilise un peu. J’espère que vous n’allez pas le prendre mal. Depuis hier (jeudi) après-midi, je vous fais une belle blague à tous. Ça a trop bien marché! Vous êtes tous en stress et vous l’avez bien mérité ! Chers auditeurs, j’ai fait croire à toute l’équipe que j’allais devenir président de l’OM ! Ils m’ont trop embêté depuis lundi avec cette histoire ! Je remercie tous ceux qui m’ont aidé dans cette entreprise. J’ai failli cracher le morceau avant parce qu’on m’a dit que vous étiez en transe", a-t-il raconté à l’antenne.

"Ce n’est pas vrai, je vous reste fidèle. Vous êtes mes amis, ma famille, je vous aime et jamais je ne vous quitterai. Vous m’avez trop gonflé avec cette histoire de "Di Meco président" donc je me suis dit que j’allais vous faire une petite leçon. Je suis avec vous !", a-t-il confié.

Moscato a dû le reconnaître, il a totalement été piégé: "C’est une bonne nouvelle parce que j’ai tourné en rond toute la matinée." Si certains supporters le verraient bien prendre la place de Jacques-Henri Eyraud, Di Meco n’a pas du tout cette ambition. 

"Il est hors de question pour moi de postuler à quoi que ce soit. Faire ça, c'est un vrai métier. Avoir un réseau, des mecs qui travaillent pour soi... Etre président, c'est un métier. Gérer n'importe quel club de football, c'est un métier. Mais pour gérer l'OM, ça l'est encore plus. Ce n'est pas la vie que je veux", a-t-il répété mardi sur RMC

Super Moscato Show