RMC Sport

Le Graët devant la commission de discipline de la FFF le 7 mai

La commission de discipline de la Fédération (FFF) va étudier les critiques contre l'arbitre de la demi-finale de Coupe de France Toulouse-Guingamp (1-2) formulées par Noël Le Graët, vice-président de la FFF et président de Guingamp (L2).

« Les propos de M. Le Graët ont été actés dans le rapport du match, il est donc logique que ce soit la commission de discipline qui s'en charge, et non le Conseil de l'éthique », a expliqué Jean Lapeyre, directeur juridique de la Fédération, précisant que « les propos tenus aux arbitres ont ensuite été répercutés quasiment mot pour mot devant la presse. »

La sanction encourue va de « un à quatre matches de suspension de toute fonction officielle, a précisé Lapeyre. Cela dépend de la qualification retenue par la commission de discipline. » Le président de Guingamp devrait se rendre devant la commission pour s'expliquer.

Le fait que Noël Le Graët soit le vice-président de la Fédération gêne-t-il cette même Fédération? « Ça nous gêne, oui, car quand il s'agit d'un responsable avec des fonctions éminentes, cela place ipso facto la Fédération en difficulté et en même temps ça ne nous gêne pas, parce qu'il est un justiciable comme tout un chacun devant les instances disciplinaires. »

La rédaction