RMC Sport

Le PSG en dit plus sur la blessure de Neymar

Le PSG annonce ce jeudi que la situation physique de Neymar "sera réévaluée par le département médical du club dans les 72 heures à venir afin de définir la démarche thérapeutique à suivre et d’établir le pronostic". Objectif: connaître la durée d’indisponibilité du Brésilien.

Sorti sur blessure lors du match amical entre le Brésil et le Qatar (2-0), Neymar souffre "d’une entorse sévère du plan latéral externe de la cheville droite". C’est ce que le PSG a confirmé ce jeudi sur son compte Twitter. Le club de la capitale précise que la situation de son attaquant "sera réévaluée par le département médical du club dans les 72 heures à venir afin de définir la démarche thérapeutique à suivre et d’établir le pronostic, à savoir le délai d’arrêt du joueur consécutif à cette blessure". La durée d’indisponibilité du Brésilien devrait donc être connue dans les trois prochains jours.

Ce jeudi matin, la fédération brésilienne avait annoncé son forfait pour la Copa America (14 juin-7 juillet), précisant qu’il "n'aura pas les conditions physiques et le temps de récupération nécessaire" pour pouvoir participer à cette compétition organisée au Brésil. "Après avoir subi une entorse à la cheville droite lors du match contre le Qatar, Neymar a été évalué et soumis à des tests d'imagerie complémentaires confirmant la rupture du ligament de la cheville", avait annoncé la fédération dans un communiqué.

Fin de saison très compliquée

Neymar vit une fin de saison particulièrement tourmentée. Au-delà de sa blessure, l’ancien Barcelonais est accusé de viol par une jeune femme. Le scandale a éclaté samedi et il a aussitôt clamé son innocence, déclarant être "tombé dans un piège", dans une longue vidéo publiée sur Instagram. Dans cette vidéo, il a rendu public l'échange de messages intimes avec la plaignante, y compris des photos dénudées qu'elle lui a envoyées. La police a ouvert une enquête en raison de la diffusion de ces photos sans son consentement, ce qui est interdit par la loi brésilienne.

RR