RMC Sport

Neymar accusé de viol: les 7 questions pour comprendre l'affaire

Neymar fait l'objet d'une plainte pour viol, déposée par une jeune femme brésilienne qui échangeait avec lui sur les réseaux sociaux. Les faits reprochés au footballeur se seraient produits à la mi-mai, à Paris.

De quoi Neymar est-il accusé?

À Sao Paulo, une jeune femme nommée Najila Trindade Mendes de Souza a déposé plainte pour viol contre Neymar. Lors du procès-verbal, la mannequin affirme que le footballeur était en état d'ébriété, "agressif" et qu'il a fait "usage de violence" pour avoir une relation sexuelle sans consentement. Les faits suspectés se seraient produits à Paris, lors d'un séjour de la victime présumée du 15 au 17 mai. Ce n'est donc qu'à son retour au Brésil que la plainte a été déposée. Elle est entrée en contact avec lui à travers le réseau social Instagram et ses billets d'avion et son hôtel ont été payés par le joueur. Il est aussi accusé d'avoir, pour sa défense, diffusé sans son consentement des photos intimes que la jeune femme lui a envoyées.

Quelle est la version des faits de la plaignante?

Najila Trindade Mendes de Souza a publiquement exposé sa version des faits, lors d'une interview accordée au deuxième réseau de télévision brésilien et alors qu'elle n'aurait pas répondu à deux convocations de la police. "C'était mon intention (...) d'avoir une relation sexuelle avec lui", reconnaît-elle dans un premier temps, avant d'expliquer que les choses se sont dégradées à son arrivée à Paris. "Il était agressif, totalement différent du garçon que j'avais connu dans nos messages. Comme j'avais très envie d'être avec lui, j'ai dit ok, je vais essayer de gérer ça".

Puis elle explicite son récit: "Nous avons commencé à nous caresser, à nous embrasser, jusque-là tout allait bien. Il a commencé à me frapper et les premières fois j'ai dit ok, tout va bien. Après, il a commencé à me faire très mal, je lui ai demandé d'arrêter parce que ça me faisait souffrir. Il m'a dit: excuse-moi, ma jolie. J'ai demandé s'il avait apporté des préservatifs, il a dit que non, et moi j'ai dit que rien ne se passerait. Il m'a retournée et a commis l'acte. Et pendant qu'il commettait l'acte, il a continué de me frapper violemment sur le derrière. Ça a été très rapide".

Comment Neymar se défend-il?

Neymar clame son innocence. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, dès le lendemain de la révélation de l'affaire, il dit être "tombé dans un piège" et "espère que cela servira de leçon pour l'avenir".

Pour tenter de se disculper, il diffuse dans cet enregistrement des messages intimes échangés entre mars et mai avec le jeune femme sur WhatsApp, y compris des photos dénudées qu'il a reçues. La divulgation de ces messages privés fait l'objet d'une enquête de la police de Rio de Janeiro.

Le père de Neymar, qui est également son agent, avait été le plus prompt à réfuter les allégations et plaider une tentative d'extorsion: "Ce n'est pas vrai, il n'a jamais commis le moindre délit. En réalité, il est victime de chantage". Un argument repris par l'avocat de la superstar: "Il y a quelques jours, Neymar a été victime d'une tentative d'extorsion pratiquée par un avocat de Sao Paulo qui, selon sa version, défendait les intérêts de la victime présumée".

Quels sont les autres éléments connus du dossier?

Un rapport médical attribué à la jeune femme a été dévoilé par le site d'information UOL. Des hématomes sur les jambes et les fesses, des problèmes gastriques et des symptômes post-traumatiques ont été constatés par le médecin, qui aurait établi ce certificat six jours après l'agression sexuelle présumée.

Aussi, les médias brésiliens diffusent une vidéo tournée par le smartphone de Najila Trindade Mendes de Souza dans la chambre d'hôtel. Les images montrent la jeune femme crier et se débattre avec le footballeur. Il est difficile cependant d'établir une interprétation claire de ce document, considéré par la défense comme une preuve du piège tendu à Neymar. Selon l'avocat de la plaignante, la police dispose de l'enregistrement complet d'une durée de sept minutes.

Pourquoi des avocats ont rompu avec la jeune femme?

Les premiers avocats en charge de la plainte contre Neymar ont rompu avec leur cliente. Ils dénoncent des contradictions dans ses déclarations. Les membres du cabinet Fernandes e Abreu déplorent que la jeune femme leur ait d'abord décrit une "agression" pendant une relation sexuelle consentie avec Neymar, avant qu'elle ne décide de déposer une plainte pour "viol". Ces deux allégations sont "totalement différentes", soulignent ces avocats.

Quelles suites judiciaires?

Neymar doit être entendu vendredi 7 juin par la police, pour le volet de l'affaire concernant la divulgation de messages et photos intimes. L'audition est prévue au commissariat de Répression des crimes informatiques de Rio de Janeiro. Avant le forfait sur blessure du joueur pour la Copa America, compétition continentale d'Amérique du Sud, la fédération brésilienne de football avait demandé le report de la déposition.

Que risque Neymar?

Neymar encourt un à cinq ans de prison pour la divulgation en ligne des messages intimes, selon un avocat pénaliste contacté par l'AFP. Si les poursuites sont maintenues, le joueur pourrait bénéficier d'une interprétation de la loi qui prend en compte les motivations de l'action, ajoute l'avocat.

Pour les faits de viol, cela dépendra du résultat de l'instruction et, le cas échéant, de la juridiction qui traitera l'affaire. En France, tout acte de pénétration sexuelle commis par "violence, contrainte, menace ou surprise" est puni de quinze ans de réclusion criminelle, en vertu de l'article 222-23 du code pénal. Au Brésil, les peines pour viol sans lésion corporelle grave vont six à dix ans de prison. 

Julien Absalon