RMC Sport

Leonardo met les "fantômes du passé" derrière le PSG après la qualif' face au Barça

EXCLU RMC SPORT - Invité exceptionnel de Top of the Foot, ce jeudi soir sur RMC, le directeur sportif du PSG Leonardo est revenu sur le huitième de finale retour de Ligue des champions contre le Barça (1-1) mercredi. Malgré la prestation en demi-teinte des Parisiens, le Brésilien se réjouit de la qualification et trouve des circonstances atténuantes.

A ses yeux, le verre n'est même à moitié plein, il est rempli à ras bord. Malgré le match peu convaincant du PSG mercredi soir contre le Barça en huitième de finale retour de Ligue des champions (1-1), Leonardo veut retenir la qualification parisienne pour les quarts. Sans trop s'attarder sur le contenu de la deuxième manche.

"La Ligue des champions est comme ça, a relativisé ce jeudi soir le directeur sportif parisien dans Top of the Foot, sur RMC. C'est match aller, match retour... Tout le monde passe par la même chose, c'est impossible de ne pas être influencé par le résultat du premier match (victoire 4-1 au Camp Nou, ndlr). Barcelone n’avait aucune pression, ils ont juste essayé de sauver l'honneur. Si on regarde tous les huitièmes jusqu'à présent, Porto a souffert, Séville et le Borussia c'était tendu jusqu'à la fin du match, Liverpool qui devait gérer un 2-0 a été écrasé jusqu’au but de Salah... Encore une fois, la compétition est comme ça. Tout le monde nous ramène à notre histoire (la remontada, ndlr) mais nous on essaye de sortir de ça. Après c’est vrai qu’hier, avec un penalty contre toi, tu repenses à tout. Mais on a fait un pas très important, par rapport à nos fantômes. Il fallait avancer."

>>> Les podcats de Top of the Foot

"Tu ne peux pas avoir 180 minutes où tu gères"

Interrogé par Emmanuel Petit sur un éventuel problème mental des joueurs parisiens, le Brésilien a également tenu à rassurer. "Je pense que ça (les moments faibles, ndlr), ça fait partie du match. Tu ne peux pas avoir 180 minutes où tu gères, où tu fais tout. C'est une année très particulière en plus. Je ne veux pas rappeler tout ce qu'il s'est passé depuis le début..." Mais quand même.

"Le 11 mars (2020), on a joué le Borussia, énumère Leonardo. Après, on a eu quatre mois sans match officiel, puis 25 jours de préparation, deux finales de coupes nationales, puis le Final 8 de la Ligue des champions. Tu fais la finale et tu enchaînes sur la Ligue 1, sans t'arrêter, avec plein de joueurs qui ont eu le Covid. On a aussi fait le choix de changer d’entraîneur, et ce n’est pas facile pour un nouveau coach d’arriver en milieu de saison et de tout organiser, de tout comprendre. Mais il a été très bon. On a fait 15 matchs depuis son arrivée, on a gagné le Trophée des champions, on est qualifiés pour les quarts de finale de la C1…" Et de résumer sa pensée: "Honnêtement, je ne suis pas inquiet."

Top of the Foot