RMC Sport

Les trois semaines de folie qui attendent l’OM et Villas-Boas

Après sa victoire face à Strasbourg ce dimanche (2-0), l’OM va enchaîner quatre matchs de prestige en moins d’un mois. L’occasion pour les Marseillais de jauger leurs capacités à rivaliser avec les cadors de L1. A commencer par le PSG. Et pour André Villas-Boas de se montrer inspiré dans les grands rendez-vous.

Un calendrier dantesque

Après leur victoire face à Strasbourg, ce dimanche en clôture de la 10e journée de Ligue 1 (2-0), les Marseillais ont intérêt à bien se reposer. Car c’est un programme particulièrement copieux qui les attend désormais. Lors des trois prochaines semaines, les protégés d’André Villas-Boas vont disputer quatre rencontres. Et ce sera quatre chocs. Le premier d’entre eux, le plus relevé, aura lieu dès dimanche prochain face au PSG.

Sur la pelouse du Parc des Princes, les partenaires de Steve Mandanda, privés de leur supporters, tenteront de mettre fin à une série de dix-neuf matchs sans victoire face à l’ennemi parisien (seize défaites, trois nuls). Trois jours plus tard, ils se déplaceront à Monaco pour un 16e de finale de Coupe de la Ligue périlleux contre la bande à Wissam Ben Yedder. Avant de recevoir le Losc (le 2 novembre), puis l’OL (le 10) pour deux affiches prestigieuses au Vélodrome.

Le retour des absents

Après avoir purgé quatre matchs de suspension pour avoir insulté l’arbitre du match face à Montpellier (1-1, le 21 septembre), Dimitri Payet est à nouveau disponible. Et l’OM peut s’en réjouir. Le milieu offensif de 32 ans fera son grand retour à Paris pour tenter d’apporter sa vista et sa précision technique. Idem pour Morgan Sanson, qui était suspendu face au Racing pour une accumulation de cartons jaunes.

Après s’être fracturé le péroné face aux Montpelliérains, Alvaro Gonzalez devrait lui être rétabli pour le déplacement chez le leader du championnat. Le défenseur espagnol était encore un peu juste ce week-end mais il devrait être du voyage dans la capitale. Une excellente nouvelle pour André Villas-Boas, qui tentera de préparer son équipe à contrer les partenaires de Kylian Mbappé.

Villas-Boas au révélateur

Son prédécesseur a longtemps traîné cette mauvaise habitude comme un boulet lors de son passage à Marseille. Face aux gros du championnat, Rudi Garcia a le plus souvent perdu avec l'OM. Et c'est précisément ce que Villas-Boas essaiera de ne pas faire lors des trois prochaines semaines. Si tout le monde a bien conscience qu’il sera difficile de ramener quelque chose du Parc des Princes, ce n’est pas non plus impossible.

En revanche, le coach portugais sera sans doute jugé plus sévèrement s’il ne parvient pas à trouver la bonne formule pour battre Monaco, Lille et surtout Lyon, désormais entraîné… par Rudi Garcia! Autant dire que l’ancien entraîneur de Chelsea va sentir la pression monter d’un cran d’ici la mi-novembre. A lui de répondre présent.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur