RMC Sport

Ligue 1: deux mois après les incidents, Nice et l'OM se neutralisent

L'OGC Nice et l'OM se sont neutralisés 1-1 mercredi, en match à rejouer de la 3e journée de Ligue 1 à Troyes, deux mois après les incidents qui avaient interrompu la première rencontre entre les deux équipes à Nice.

Au stade de l'Aube (Troyes), à huis clos, l'OGC Nice et l'Olympique de Marseille ont finalement fait 1-1 dans ce match de la 3e journée de Ligue 1 qui était à rejouer à cause des incidents survenus le 22 août à l'Allianz Riviera. Cette rencontre avait été interrompue avant le début du dernier quart d'heure à la suite d'un jet de projectile sur Dimitri Payet et d'une intrusion de supporters.

Après son point obtenu au Vélodrome face au PSG (0-0), l'OM en est désormais à trois nuls consécutifs. Pour Nice, ce point, qui survient après la miraculeuse victoire 3-2 arrachée contre l'Olympique Lyonnais, lui permet de conserver la troisième place du podium, juste devant son adversaire du soir.

L'OGC Nice a manqué de réalisme

À défaut de faire de la fiction par rapport à Kasper Dolberg, absent de dernière minute pour des raisons personnelles (contrairement à Andy Delort dont l'indisponibilité était connue car pas encore recruté à la date initiale du match), l'OGC Nice peut franchement nourrir des regrets en pensant à sa finition. Après l'ouverture du score d'Amine Gouiri, rendue possible par une perte de balle largement évitable d'Alvaro Gonzalez (5e), l'OGC Nice a eu deux occasions de faire le break, une autre en seconde période pour reprendre l'avantage. Mais Hassane Kamara a rappelé qu'il n'était pas un attaquant, et le gardien marseillais Pau Lopez a accompli une solide prestation.

Dans le plus pur style Galtier, l'OGC Nice a plutôt maîtrisé la première période, sans pour autant avoir le ballon. Il n'empêche qu'au bout de la seconde période, les Aiglons avaient tenté leur chance à huit reprises. Le bilan n'était que de deux tirs pour les Marseillais. Le premier dès les premières minutes, le second... peu avant la mi-temps pour l'égalisation de Dimitri Payet (42e). Le meneur de jeu de l'OM a ainsi su être décisif avec ce sixième but cette saison, sans être à son meilleur niveau. La seconde période a été plus équilibrée, même si l'OGCN a fini par reprendre le dessus en donnant l'impression d'être capable de marquer une nouvelle fois à la dernière minute.

Avec les sanctions pour les incidents du 22 août, cette confrontation s'avère donc être une opération à zéro point pour l'OGC Nice, qui récupère en quelque sorte son point de pénalité. Pour l'OM, qui souffrait des plusieurs absences (Harit, Balerdi, Lirola) et qui était mené 1-0 lorsque le match initial avait été arrêté, ce point est tout de même une bonne affaire. À moins que son sursis soit révoqué à cause des incidents face au PSG.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport