RMC Sport

Ligue 1: Nice renverse l'OL au terme d'un scénario fou

En déplacement à Nice ce dimanche lors de la 11e journée de Ligue 1, l'OL a tout gâché dans les dix dernières minutes. Si les Gones ont mené 2-0, ils se sont finalement inclinés (3-2) au terme d'un final de dingue, où Tino Kadewere a été expulsé.

La folie s'est emparée de l'Allianz Riviera. Après avoir battu l'AS Monaco (2-0) en Ligue 1 et renversé le Sparta Prague (4-3) en Ligue Europa jeudi, l'OL avait le match en main cette fois lors de son déplacement sur le terrain de l'OGC Nice. Mais dans une affiche comptant pour la 11e journée de Ligue 1, les Gones se sont finalement écroulés dans les dix dernières minutes. Menés 2-0 à la 80e, les Aiglons ont arraché une victoire pratiquement inespérée (3-2).

Tout avait bien commencé pourtant pour l'OL alors que Peter Bosz avait exigé de ses joueurs une meilleure entame, lors des 20 premières minutes, après la prestation de l’OL face au Sparta Prague jeudi dernier. Si les Gones avaient encaissé deux buts rapidement en République tchèque, ils ont cette fois posé le pied sur le ballon, tentant de trouver des ouvertures face à un bloc solide. Repositionné au poste de numéro 9 et bien titulaire ce dimanche, après son passage sur le banc pour un retard à une causerie, Lucas Paqueta a été servi une première fois sur un centre de Karl Toko-Ekambi, mais sa tête n'a pas été assez tranchante (7e).

En face, l’OGC Nice s’en est remis à Andy Delort. D’une frappe puissante, l’attaquant des Aiglons a failli trouver le cadre (10e) avant de buter par deux fois sur Anthony Lopes (21e). Mais l'OL a réussi à concrétiser sa légère domination dans le jeu grâce à Karl Toko-Ekambi (35e). Servi en profondeur et dans les airs par Jérôme Boateng, l'attaquant camerounais s'y est pris à deux fois pour tromper Walter Benitez.

>> Ligue 1: revivez Nice-OL (3-2)

L'OL maîtrise...

Le 8e but de la saison de Karl Toko Ekambi, le quatrième lors de ses trois dernières sorties, a réveillé les joueurs de Christophe Galtier, qui ont ensuite enchaîné les occasions. Lancé par Jean-Clair Todibo, Andy Delort a buté à nouveau sur Anthony Lopes (36e), même si le joueur niçois a été finalement signalé en position de hors-jeu. Puis Kasper Dolberg s'est procuré (40e) une occasion par une frappe à l'entrée de la surface mais Anthony Lopes a repoussé en corner, où Dante n'est pas parvenu à cadrer sa tête.

Au retour des vestiaires, Houssem Aouar et Lucas Paqueta (46e) ont eu une belle occasion de mettre l'OL à l'abri mais le milieu français s'est loupé dans sa finition. Ancien de la maison, Amine Gouiri aurait pu être décisif en lançant Khéphren Thuram (53e), arrivé en retard dans la surface. Malgré un contact avec Anthony Lopes, l'arbitre a sifflé en faveur du gardien portugais.

A l'heure de jeu, sur une mauvaise remise de Dante après un centre de Karl Toko Ekambi, Tino Kadewere n'avait pratiquement plus qu'à ajuster pour marquer le but du break. Mais l'international zimbabwéen a totalement dévissé sa frappe. C'est finalement Houssem Aouar, qui a conclu un jeu en triangle avec Maxence Caqueret et Lucas Paqueta, en frappant de loin pour le but du 2-0 (68e).

Avant de "disjoncter" selon Dubois

Puis, tout a basculé en faveur de Nice, qui a repris espoir avec un joli numéro de Youcef Atal, crochetant Jérôme Boateng (80e) avant d'envoyer un missile dans le but des Gones. La fin de match a été tendue avec l'expulsion, logique, de Tino Kadewere pour un vilain tacle sur Melvin Bard (84e). Tout s'est écroulé avec une nouvelle percée de Youcef Atal, fauché par Emerson (87e). Andy Delort n'en demandait pas tant pour prendre à contre-pied Anthony Lopes et égaliser.

Au terme d'une belle combinaison collective, encore initiée par Youcef Atal, Evann Guessand a délivré son équipe dans le temps additionnel (90+3e). L'occasion pour le joueur de 20 ans de célébrer en montrant son maillot aux supporters, comme Lionel Messi l'avait fait en son temps lors d'un Clasico. "Je ne comprends pas. On a été dix fois meilleurs qu'eux en première période. Puis on disjoncte complètement, a regretté le capitaine Leo Dubois au micro d'Amazon. On sait qu'en menant 2-0, rien ne doit nous arriver. Mais on doit progresser mentalement. On a juste pété les plombs, il faut grandir. Dans le jeu, on a été meilleur. Cela me dégoûte, on ne mérite pas ça et on passe complètement à côté."

L'OGC Nice grimpe provisoirement à la deuxième place du classement avec 19 points, contre 16 pour son adversaire du jour. L'équipe de Christophe Galtier rejouera son match aller face à l'OM ce mercredi, dans une affiche délocalisée à Troyes. L'OL accueillera de son côté Lens samedi prochain, pour une affiche où les joueurs de Peter Bosz auront une revanche à prendre sur eux-mêmes.

GL