RMC Sport

Ligue 1: l’équipe-type de la 18e journée

Eric Bauthéac, à gauche, félicité par Mounir Obbadi

Eric Bauthéac, à gauche, félicité par Mounir Obbadi - AFP

Après leur victoire éclatante face à Lyon (5-1), les Parisiens s’invitent majoritairement dans l’équipe-type du week-end. Ils sont accompagnés de deux Lillois, deux Montpelliérains, un Stéphanois, un Angevin, un Niçois et un Rennais.

Vincent Enyeama (Lille)

Avant que Lille ne prenne le pas sur Lorient (3-0), le gardien nigérian avait brillé sur la seule grosse occasion adverse de la première mi-temps. Il a récidivé en fin de match quand les Bretons ont tenté de sauver l’honneur.

Serge Aurier (PSG)

Incontournable dans le couloir droit de la défense parisienne, l’Ivoirien a encore réalisé un superbe match face à l’OL. Infranchissable, il a agrémenté sa superbe prestation d’un but, son deuxième de la saison. L’ancien Toulousain marche sur l’eau cette année.

Mustapha Bayal Sall (Saint-Etienne)

Titulaire en charnière centrale aux côtés de Loïc Perrin, Mustapha Bayal Salla a longtemps tenu la baraque alors que Saint-Etienne était réduit à 10 suite à l’expulsion de Malcuit. Si les Stéphanois ont finalement craqué sur un penalty en fin de match, le Sénégalais a bien failli égaliser sur une dernière occasion.

Romain Thomas (Angers)

Angers a enchainé son cinquième match sans défaite de suite, dimanche face à Bordeaux (1-1). Et il le doit en partie à Romain Thomas, auteur du but de l’égalisation, son deuxième cette saison. L’ancien joueur de Brest a vécu une soirée plutôt tranquille défensivement au cours d’un match dominé par son équipe. Il en a profité pour monter aux avant-postes pour offrir un point aux siens.

Maxime Le Marchand (Nice)

Quand Reims usait de longs ballons pour trouver David Ngog, Maxime Le Marchand a annihilé toutes les tentatives. Il a aussi sauvé son équipe de la défaite en sauvant une tête lobée de Sibetacheu sur sa ligne. Aérien.

Ryad Boudebouz (Montpellier)

De nouveau passeur décisif face à Guingamp, l’ancien Bastiais confirme sa très bonne passe à Montpellier. Le joueur formé à Sochaux a été un poison pour la défense bretonne. Une activité à l’origine du premier carton jaune récolté par Benezet, finalement expulsé. Il aurait pu agrémenter sa belle prestation d’un magnifique but. Mais Lössl s’est interposé.

Eric Bauthéac (Lille)

Depuis que Frédéric Antonetti est arrivé, Lille revit et vient de signer une troisième victoire de rang face à Lorient (3-0). Arrivé cet été en provenance de Nice, Eric Bauthéac a enfin trouvé le chemin des filets et s’est même offert un doublé pour se muer en grand artisan du succès des Nordistes face aux Bretons.

Juan Fernando Quintero (Rennes)

Jamais Juan Fernando Quintero n’avait enchainé deux matches de suite en tant que titulaire en L1 avec Rennes. Souvent boudé par Philippe Montanier, le Colombien a encore mis en lumière sa technique face à Caen (1-1) en étant l’un des joueurs les plus actifs et dangereux de son équipe. Il en a profité pour ouvrir son compteur-but avec un peu de réussite. Il aurait même pu doubler la mise si Vercoutre ne s’était pas interposé sur une frappe déviée. Suffisant pour une troisième titularisation ?

Angel Di Maria (PSG)

Certains attendaient de lui un meilleur rendement. Face à Lyon, l’Argentin a délivré trois passes décisives, ce qui en fait le meilleur joueur du championnat dans ce domaine (9). Mais ce n’est pas tout. « El Fideo » a régné en maitre en soutien de Zlatan Ibrahimovic par son aisance technique et ses gestes qui ont ravi le Parc des Princes.

Zlatan Ibrahimovic (PSG)

Le Suédois a ajouté un doublé à son compteur de buts face à Lyon. Il conforte son avance en tête du classement des buteurs (14) et en profite pour battre un record personnel. Il n’avait jamais marqué lors de neuf rencontres de championnat consécutivement durant sa carrière. C’est désormais chose faite.

Souleymane Camara (Montpellier)

Il ne perd rien de ses habitudes de super-joker. Souleymane Camara a été le grand artisan du succès de Montpellier face à Guingamp (2-1) alors que son équipe était menée au score. Puis, le Sénégalais est entré et a tout changé. Il a d’abord égalisé en inscrivant son 18e but en tant que remplaçant depuis la saison 2009-2010. Il s’est ensuite mué en passeur décisif pour Casimir Ninga, qui a offert la victoire aux siens.