RMC Sport

Ligue 1, la course au maintien: Lille, Toulouse et Troyes s’enfoncent encore

-

- - AFP

La 32e journée de Ligue 1 était placée ce samedi sous le signe de la lutte pour le maintien. Et celle-ci n'a pas souri à tout le monde. Si Amiens a fait un pas important vers le maintien, et que Guingamp, Dijon et Bordeaux s'en sont rapprochés, Toulouse, Troyes et surtout Lille sont plus que jamais dans une situation inconfortable.

Un grand vainqueur… et un grand frustré: Amiens, Angers

Stéphane Moulin exhortait ses joueurs, avant cette rencontre, à en faire un petit peu plus, eux qui ont profité de la finale de la Coupe de la Ligue pour jouer avant les autres leur rencontre de la 31e journée de Ligue 1 face au PSG (2-1). Ce repos imposé a fait du bien aux Angevins, qui ont longtemps pensé signer un succès a minima devant Strasbourg (1-0), grâce au 17e but de son artificier maison, Karl Toko-Ekambi (7e). Mais ce dernier, qui s’est vu refuser un doublé pour une position de hors-jeu ne peut pas tout faire et notamment empêcher la révolte strasbourgeoise, matérialisée sur penalty par Martin (71e). Si le SCO avait de quoi être frustré, Amiens, lui, a de quoi faire la fête ce soir. Le club picard a fait une belle opération pour le maintien en faisant exploser Caen (3-0), avec des buts de Dibassy (20e), Gakpé (30e) et Konaté (53e).

Ils vont mieux: Bordeaux, Guingamp, Dijon

Ils attendaient ça depuis le 10 février et un succès dans la douleur face à Amiens (3-2). Depuis? Bordeaux n’avait plus remporté la moindre rencontre, signant une inquiétante série de six matches sans victoire, dont dans le détail quatre défaites dont les deux dernières consécutives, devant Rennes (0-2) et à Guingamp (2-1). Les hommes de Gustavo Poyet, non sans douleur, enrayent au bon moment leur vilaine passe, aux dépens de Lille (2-1), grâce à un doublé de Kamano, avant un déplacement qui s’annonce délicat à Montpellier la semaine prochaine. Guingamp, justement, avait bien besoin de prendre un peu d’air. Incapable de gagner pendant deux mois, l’En Avant avait remis le contact devant Bordeaux. Les Bretons, portés par l’entrée en jeu tonique de Blas, auteur d'un but, en seconde période, ont confirmé ce regain de forme en enfonçant Troyes (4-0) avec également des buts de Benezet, N'Gbakoto et Briand.

Ils inquiètent: Caen, Strasbourg

Attention… Caen coule. Et le Stade Malherbe l’a encore démontré ce samedi, en prenant l’eau chez le promu amiénois (3-0). Les hommes de Patrice Garande ont encore fait étalage de leurs soucis offensifs cette saison, même s’il a fallu un grand Gurtner pour empêcher Kouakou de sauver l’honneur en fin de match (74e). Il s’agit de la 4e défaite consécutive des Normands, qui joueront un match ô combien important contre Toulouse. Strasbourg, de son côté, ne perd plus mais n’avance pas non plus sur la route du maintien. Le Racing a eu le mérite de s’accrocher face à Angers (1-1), mais les voilà sur une série de trois matches nuls d’affilée. Pis, les Alsaciens ne l’ont plus emporté depuis le 11 février et la réception de Troyes. Si cinq points les séparent de la zone rouge, le calendrier leur offre un défi de taille avec la venue de Saint-Etienne à la Meinau.

Ils ne répondent plus... la L2 à l'horizon: Toulouse, Troyes, Lille

Les journées se passent et se ressemblent pour le Losc. Les Lillois n’ont pas démérité face à Bordeaux (2-1). Mais les hommes de Christophe Galtier ont encore péché à se montrer constant dans une partie, eux qui avaient ouvert le score par Mothiba (14e). Lille est une équipe qui doute, et c’est François Kamano qui a enfoncé les Nordistes, en deux minutes, juste avant la pause (43e, 45e). Malgré de nombreuses situations dangereuses en fin de rencontre, les Dogues n’ont pas pu accrocher un point et ont encore fait preuve d’une fébrilité incroyable avec l’exclusion de Thiago Mendes, de plus en plus méconnaissable, pour deux cartons jaunes en… deux minutes (61e et 63e), et surtout l'erreur de Koffi sur l'égalisation bordelaise. 19e de L1, Lille devra absolument l’emporter dans une semaine, à domicile, contre Guingamp. L’ESTAC s’est littéralement noyé au Roudourou (4-0). Les Troyens signent une deuxième défaite de rang et un septième match sans succès. Le réveil est attendu contre… l’OM, lors de la prochaine journée. Enfin, Toulouse, qui aura touché la transversale par Delort (55e), a manqué de tranchant dans le dernier geste en seconde période pour revenir à hauteur de Dijon, bien lancé par Kwon (10e). Les Violets avaient l’occasion de se rapprocher du maintien en cas de victoire. Ils devront encore cravacher.

VIDÉO. Benarbia regrette un certain manque d'exigence en Ligue 1

A.D