RMC Sport

Ligue 1: le président de Dijon craint de "ne pas repartir la saison prochaine"

Olivier Delcourt s’est exprimé auprès de Eurosport sur la fragilité économique de Dijon en raison du coronavirus et de la crise des droits TV. Le président du club bourguignon craint le pire pour la saison prochaine si l’absence de recettes se poursuit.

Déjà fragilisés par les conséquences économiques du coronavirus et les huis clos décrétés en Ligue 1, certains clubs de l’élite se retrouvent au bord du gouffre après la faillite de Mediapro et la crise des droits TV. Le président de Dijon s’est ouvert avec franchise sur l’urgence de la situation.

"Il n'y aura pas de souci pour payer les salaires de l'ensemble de nos salariés jusqu'à la fin de saison, même sans rentrée d'argent, a d’abord assuré le dirigeant bourguignon pour Eurosport. Mais la réalité économique du club, c'est, certes, qu'on tiendra jusqu'à la fin de saison mais qu’on ne repartira pas la saison d'après."

Delcourt: "On aura mangé toutes nos réserves"

Dans le dur sportivement, Dijon occupe actuellement la 18e place de Ligue 1 après la 19e journée de la saison. Avec des recettes liées à la billetterie réduites à néant par les huis clos, le DFCO se retrouve en danger.

"A la fin de cet exercice, on aura mangé toutes nos réserves et l'ensemble des fonds propres du Dijon FCO cumulés depuis 7 ans que je suis à la tête du club. C'est notre projection. J'espère que d'ici la fin de saison, on aura trouvé la solution pour faire rentrer un minimum d'argent."

Après le coronavirus, Dijon a reçu le coup de grâce avec l’arrêt de Mediapro et la perte du milliard des droits TV. 

"C'est inimaginable de manger le fruit de dizaines d’années de travail sur un seul exercice, une seule opération, a encore regretté Oliver Delcourt. On pouvait absorber la crise du Covid grâce à l'aide de l'Etat et des exonérations de charges. Mais les droits TV, c'est catastrophique." 

JGL