RMC Sport

Ligue 1 : Lyon, l’heure de la confirmation

Après un exercice 2014-2015 exceptionnel, les Lyonnais vont tenter de confirmer cette saison face à une concurrence qui les attend au tournant. Pour la bande à Alexandre Lacazette, qui va retrouver la Ligue des champions et entrer dans son nouveau stade, la tâche s’annonce périlleuse.

Cinq défaites et une seule victoire. Deux buts marqués pour quatorze encaissés. A l’heure de dresser le bilan, l’avant-saison de l’Olympique Lyonnais ressemble à un cauchemar. Depuis qu’ils ont retrouvé les terrains il y a un mois, les Gones marchent à l’envers. La fessée reçue contre Arsenal (6-0) avait donné un premier indice. La débâcle face au PSG lors du Trophée des champions à Montréal (2-0) a confirmé les craintes. Après une superbe saison 2014-2015, l’OL est dans le dur.

A la rue en défense, sans magie devant, la bande à Alexandre Lacazette affiche un visage inquiétant. Le meilleur joueur de la dernière Ligue 1, qui n’a toujours pas trouvé d’accord pour une prolongation, incarne d’ailleurs bien ce malaise. Il faudra pourtant rapidement retrouver des couleurs car le football français attend les jeunes lyonnais au tournant à l’aube de ce nouvel exercice. L’effet de surprise, le vent de fraîcheur, tout cela ne marche qu’une fois. Et les louanges d’hier peuvent très vite se changer en critiques.

Umtiti : « Les gens nous connaissent très bien maintenant »

« Les gens et les joueurs nous connaissent très bien maintenant, donc il faut vraiment se préparer à ça », reconnait Samuel Umtiti. Avec les arrivées de Claudio Beauvue (Guingamp) et Jérémy Morel (Marseille), en attendant celles de Rafael (Manchester United) et probablement d’un (ou deux) renforts au milieu de terrain, le mercato de Lyon n’a rien de galactique. Mais la plus grande satisfaction de Jean-Michel Aulas est d’avoir prolongé ses jeunes talents (Nabil Fekir, Corentin Tolisso, Jordan Ferri et Anthony Lopes). Avec de fortes revalorisations à la clé.

Reste désormais à voir comment tous ces nouveaux cadres vont se comporter à l’heure d’appréhender la Ligue des champions et d’entrer dans leur nouveau stade (début 2016). « C’est une année importante, résume le coach Hubert Fournier. On la prend avec beaucoup d’enthousiasme parce que c’est une pression positive à mes yeux. » Une pression qu’ils vont devoir gérer sans Clément Grenier et Gueida Fofana, absents pour de longs mois. Un handicap de taille sur la route de la confirmation. Malgré ce tableau inquiétant, les vice-champions de France semblent tout de même armés pour viser à nouveau le podium en L1. A condition de retrouver la solidarité et l’insouciance qui ont fait leur force il y a quelques mois.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur