RMC Sport

Ligue 1: Mediapro "prêt" à diffuser la fin de saison, à la place de Canal+ et beIN

Mediapro, par la voix de son président Jaume Roures qui s'est exprimé ce mercredi dans L'Équipe, se dit prêt à reprendre la diffusion de la fin de la saison 2019-2020 de Ligue 1, actuellement interrompue par la pandémie de coronavirus et au coeur d'une discorde entre la Ligue et les diffuseurs actuels (Canal+ et beIN Sports).

Face à la querelle opposant les diffuseurs actuels de la Ligue 1 à la LFP, Mediapro se pose en solution de repli pour le football français. Détenteur majoritaire des droits de diffusion de la Ligue 1 à compter de la saison 2020-2021 et jusqu'en 2024, le groupe audiovisuel espagnol se dit "prêt" à "prendre la place de Canal+ et beIN Sports" pour "diffuser la fin de la saison 2019-2020" de Ligue 1. Une proposition qui tient "si les choses ne s'arrangent pas" entre les deux autres chaînes et la Ligue de football professionnel.

Dans une interview diffusée ce mercredi par L'Équipe, le président de Mediapro se propose ainsi de diffuser les dix journées de championnat restantes qui ont dû être déprogrammées à cause de la pandémie de Covid-19. Y compris si ces rencontres sont programmées "en juin ou en juillet", alors que le groupe espagnol devait être opérationnel pour le début de la saison 2020-2021 initialement prévu en août.

Roures se dit capable d'être opérationnel dès juin

"Cela me paraît être une attitude responsable envers le football français", estime Jaume Roures, en opposition avec la décision de Canal+ et de beIN Sports de ne pas verser à eux deux les 152 millions d'euros attendus début avril par la LFP. Les deux chaînes estiment être dans leur bon droit, compte tenu de la crise économique causée par la pandémie et l'impossibilité de pouvoir proposer du contenu à leurs abonnés. 

Mediapro, qui n'a pas encore de chaîne de télévision en France, assure "ne pas être préoccupé" pour son "planning". Jaume Roures n'exprime ainsi aucune inquiétude sur la capacité de ses équipes à pouvoir retransmettre des matchs de la saison 2019-2020, si besoin: "Cela implique d'être capable de mettre sur pied une chaîne en deux mois, d'ici juin. Bâtir une chaîne n'est pas très difficile. La difficulté, c'est d'avoir les abonnés. Démarrer pour la fin de cette saison est un défi sur lequel on pourrait travailler tranquillement".

Julien Absalon